Friedrich der Grosse: Eine lebensgeschichte, Band 3

Cover
Nauck, 1833
0 Rezensionen
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 427 - Les rois malaisément souffrent qu'on leur résiste. Frédéric, un moment par l'humeur emporté : " Parbleu ! de ton moulin c'est bien être entêté ; Je suis bon de vouloir t'engager à le vendre : Sais-tu que sans payer je pourrais bien le prendre ? Je suis le maître. — Vous !...de prendre mon moulin? Oui, si nous n'avions pas des juges à Berlin.
Seite 338 - Je me trouve ici en France. On ne parle que notre langue. L'allemand est pour les soldats et pour les chevaux; il n'est nécessaire que pour la route. En qualité de bon patriote , je suis un peu flatté de voir ce petit hommage qu'on rend à notre patrie à trois cents lieues de Paris.
Seite 227 - Si le rétablissement des Sciences et des Arts a contribué à épurer les mœurs, Paris 1750.
Seite 491 - Or, a treatise showing, that there is nothing in the Gospel contrary to reason, nor above it: and that no Christian Doctrine can be properly called a mystery, London, 1696.
Seite 14 - Nous Alexandre Premier par la grâce de Dieu Empereur et Autocrateur de toutes les Russies etc. etc. etc. Savoir faisons par les présentes...
Seite 170 - J'ai vu ici le héros de la France, ce Saxon, ce Turenne du siècle de Louis XV; je me suis instruit par ses discours, non pas dans la langue française, mais dans l'art de la guerre. Ce maréchal pourrait être le professeur de tous les généraux de l'Europe.
Seite 5 - De l'Amérique et des Américains, ou Observations curieuses du philosophe la Douceur, qui a parcouru cet hémisphère pendant la dernière guerre en faisant le noble métier de tuer...
Seite 168 - Quirini est bien digne du temps des spectres et des sortilèges : vous connaissez votre monde, et c'était bien s'adresser de lui dire que tout catholique étant obligé de croire aux miracles , le parterre se trouvait obligé en- conscience de trembler devant l'ombre de Ninus ; je vous réponds que le bibliothécaire de sa sainteté approuvera fort cette doctrine orthodoxe.
Seite 109 - Mémoires pour servir à l'histoire des quatre derniers souverains de la maison de Brandebourg royale de Prusse, mais ils ne parurcnl qu'en 1791.
Seite 246 - Toutes ces raisons valables m'ont fait le paladin de cet ordre; et j'ai si bien combattu pour lui, que je l'ai soutenu, à quelques modifications près, tel qu'il se trouve à présent, sans général, sans troisième vœu, et décoré d'un nouvel uniforme que le pape lui a conféré.

Bibliografische Informationen