La Morale: et La Politique, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 388 - Cari sunt parentes, cari liberi, propinqui, familiares, sed omnes omnium caritates patria una complexa est, pro qua quis bonus dubitet mortem oppetere, si ei sit profuturus?
Seite 238 - ... assurément juste; et, puisqu'il n'est pas une espèce autre ou entièrement différente du juste, il est préférable au juste. Le juste et l'équitable sont donc [en ce sens] une même chose , et comme l'un et l'autre sont conformes à la vertu , l'équitable mérite la préférence. Mais ce qui fait la difficulté, c'est que l'équitable, bien qu'il soit juste, n'est pas exactement conforme à la loi, mais il est plutôt une modification avantageuse du juste qui est rigoureusement légal....
Seite 31 - ... et honorables, et qu'elles réunissent chacune de ces qualités au plus haut degré, si l'homme de bien sait les apprécier comme il faut; et c'est ainsi qu'il en juge en effet. Le bonheur est donc ce qu'il ya de plus excellent, de plus beau et de plus agréable : car tout cela se trouve dans les actions les plus parfaites; or, le bonheur est, à notre avis, ou la réunion de toutes ces choses, ou celle d'entre elles qui est la plus excellente. » Néanmoins, il semble qu'il faut y joindre encore...
Seite 476 - ... peuvent être connues, celles qu'il peut connaître sont les plus importantes. Son action est aussi la plus continue ; car il nous est plus possible de nous livrer, sans interruption, à la contemplation, que de faire sans cesse quelque chose que ce soit. Nous pensons aussi qu'il faut que le bonheur soit accompagné et, pour ainsi dire, mêlé de quelque plaisir ; or, entre les actes conformes à la vertu, ceux qui sont dirigés par la sagesse sont...
Seite 350 - D'autres essaient de remonter plus haut dans la recherche de ce sentiment dont ils trouvent l'origine dans le monde matériel même. Euripide (7), par exemple, qui dit : « La terre desséchée est amou« reuse de la pluie, et le majestueux Uranus lui« même , quand il est chargé de pluie , brûle du « désir de se précipiter dans le sein de la terre.
Seite 71 - La vertu est donc une habitude de se déterminer, conformément au milieu convenable à notre nature, par l'effet d'une raison exacte et telle qu'on la trouve dans tout homme sensé. Ce milieu se rencontre entre deux vices , l'un par excès...
Seite 39 - Ainsi donc le caractère de constance que nous cherchons se trouvera dans l'homme heureux, et il le conservera toute sa vie. Car les actions conformes à la vertu seront toujours, ou du moins la plupart du temps, ce qu'il fera et ce qu'il considérera avant tout; et quant aux revers de la fortune, il saura les supporter, quels qu'ils soient, avec dignité et avec calme : car il sera l'homme véritablement vertueux et dont toute la conduite n'offre rien à reprendre.
Seite 225 - Hût. 1. t, la nature est immuable , et a partout la même force ; ainsi le feu brûle ici , de même que chez les Perses , au lieu qu'on voit ce qui est juste sujet à des vicissitudes : mais cela n'est vrai que jusqu'à un certain point. Peut-être cette immuabilité de la justice n'existe-t-elle que parmi les dieux, tandis que chez nous il ya des choses qui sont naturellement sujettes au changement, quoique toutes ne le soient pas : il ya donc un droit naturel , et il y en a un qui ne dérive...
Seite 24 - bonheur est quelque chose de parfait et qui se suffit à soi-même, puisqu'il est la fin de tous nos actes. Mais , en convenant que le bonheur est ce qu'il y a de plus excellent, peut-être désirerait-on de connaître plus clairement ce qu'il est ; et il semble qu'on y parviendrait, si l'on pouvait connaître quelle est l'œuvre de l'homme (2).
Seite 75 - L'excès en ce genre s'appelle sotte vanité, ridicule étalage , et le défaut se nomme lésinerie. Ces deux extrêmes diffèrent aussi de la libéralité par quelques nuances dont nous parlerons dans la suite.

Bibliografische Informationen