Histoire des différens peuples du monde: contenant les cérémonies religieuses et civiles, l'origine des religions, leurs sectes & superstitions, & les moeurs & usages de chaque nation. T. 3, Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 329 - ... vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure.
Seite 188 - Arméniens se sont déclarés en notre faveur. Une troupe de voleurs dans la Syrie a défait ton armée : juge ce que tu dois attendre quand toutes ces forces seront jointes.
Seite 34 - Perse : le Seigneur, le Dieu du ciel, m'a donné tous les royaumes de la terre, et m'a commandé de lui bâtir une maison dans la ville de Jérusalem qui est en Judée.
Seite 404 - Ils méprisent les maux de la terre, triomphent des tourments par leur constance, et préfèrent la mort à la vie lorsque le sujet en est honorable. La guerre que nous avons eue contre les Romains a fait voir en mille manières que leur courage est invincible ; ils ont souffert le fer et le feu plutôt que de vouloir dire la moindre parole contre leur législateur, ni manger des viandes qui leur sont défendues, sans qu'au milieu de tant de tourments ils aient...
Seite 406 - chofes à venir , tant par l'étude qu'ils font des » livres faints & des anciennes prophéties , que » par le foin qu'ils prennent de fe fanftifier ; & » il arrive rarement qu'ils fe trompent dans leurs
Seite 403 - Alors on les reçoit parce qu'on les en juge dignes; mais avant que de s'asseoir à table avec les autres, ils protestent solennellement d'honorer et de servir Dieu de tout leur cœur , d'observer la justice envers les hommes; de ne faire jamais volontairement de mal à personne...
Seite 30 - Ils n'auront point de compaffîon de ceux , qui font encore dans les entrailles de leurs mères ; & ils n'épargneront point ceux , qui ne font que de naître Malheur à toi , fille de Babylone ! Heureux celui , qui te rendra tous lis maux , que tu nous a.
Seite 400 - Juifs de nation, dit-il, ils vivent dans une union très-étroite, et regardent les voluptés comme des vices que l'on doit fuir, et la continence et la victoire de ses passions comme des vertus que l'on ne saurait trop estimer. Ils rejettent le mariage, non qu'ils croient qu'il faille détruire la race des hommes, mais pour éviter l'intempérance des femmes, qu'ils sont persuadés ne garder pas la foi à leurs maris.
Seite 364 - Sï le jour du fabbat , au retour de la fynagogue, les deux anges trouvent le lit fait , la table dreffée , les chandelles allumées , le bon ange s'en...
Seite 360 - Meffie qui fera d'un bien plus grand mént? que tous les rois qui auront été dans tout le monde avant lui. Qu'encore qu'il tarde à venir , il ne faut point douter de fa venue , ni fe prefcrire un temps où elle doive être , & encore moins le tirer de l'Ecriture.

Bibliografische Informationen