Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Obéissez, par respect pour la volonté de Dieu , à tous ceux qui ont autorité sur vous; au roi, comme au chef suprême;

Aux gouverneurs, comme étant ceux qu'il a commis pour punir les méchans, et récompenser les gens de bien.

Car Dieu veut que, par une conduite irréprochable, vous confondiez l'ignorance des hommes dépourvus de raison.

Usez de votre liberté, non comme d'un privilége qui vous donne le droit de faire le mal, mais en vrais serviteurs de Dieu.

Enfin , respectez tout le monde : aimez votre prochain : craignez Dieu, et honorez le roi.

Voy. ENFANS, Ror, SERVITEUR.

TABLE ( Amour de la ).

GOURMANDISE.

Le riche qui aime la table se ruinera; et le pauvre qui s'adonne au vin et à la bonne chère, ne s'enrichira jamais.

Evitez les repas des buveurs, et ne participez point aux débauches de ceux qui s'assemblent pour manger.

Car on dissipe son bien en passant le temps à boire et à faire des parties (1); et en négligeant ainsi ses occupations, on s'expose à tomber un jour dans la misère.

meilleurs auteurs de la latinité. Sacy. Ce mot, selon Aulugelle, signifie aussi propos de table.

Attendite autem vobis, nè fortè graventur corda vestra in crapulâ et ebrietate....

Luc. CH. XXI, 7. 34. Supra mensam magnam sedisti? non aperias super illam faucem tuam prior; Eccli. xxxi, 12.

Non dicas sic : multa sunt quæ super illam sunt.

Ibid. 13. Nè comprimaris in convivio. Utere quasi homo frugi his quæ

tibi

apponun. tur , nè cùm manducas multùm, odio habearis.

Ibid. 17.

Ibid. 19.

Cessa prior causâ disciplinæ : et noli nimius esse, ne fortè offendas.

Ibid. 20.

Et si in medio multorum sedisti; prior illis ne extendas manum tuam , nec prior poscas bibere.

lbid. 21. Vigilia, cholera et tortura viro infrunito.

Ibid. 23. Somnus sanitatis in homine parco;

dormiet usquè manè, et anima illius cum ipso delectabitur.

Ibid. 24. Noli avidus esse in omni epulatione, et non te effundas super omnem escam.

Ibid. XXXVII,

32. In multis enim escis erit infirmitas, et aviditas

Ibid. 33. appropinquabit usque ad choleram.

Prenez garde que l'excès de la bonne chère et du vin ne vous abrutisse....

Etes-vous d'un grand festin ? ne vous pressez pas de manger;

Et ne vous réjouissez pas de voir la table bien servie.

Sachez vous modérer dans un repas.

Mangez avec sobriété de ce qu'on vous offre, de peur de vous rendre insupportable par votre gloutonnerie.

Par modestie, soyez le premier à cesser de manger; et ne mangez pas trop, de peur de choquer les autres convives.

Si vous vous trouvez à table avec plusieurs personnes, ne vous faites pas servir le premier, et ne demandez pas le premier à boire.

L'insomnie, la colique et le malaise, sont les suites de l'intempérance.

L'homme sobre, au contraire, a le sommeil paisible; il dort jusqu'au matin , et son ame jouit d'une douce tranquillité. Ne montrez donc

pas

d'avidité dans un festin, vous jetez pas sur tous les mets;

'et'ne

Car l'excès de nourriture engendre des maladies, et l'intempérance cause des douleurs d'entrailles.

Propter crapulam multi obierunt : qui autem abstinens est, adjiciet vitam.

Eccli. CA. XXXVII, *. 34. Vid. VINUM.

TESTIS, TESTIMONIUM.

Non loqueris contrà proximum tuum falsum testimonium.

Exod. xx, 16. Jaculum et gladius et sagitta acuta, homo qui loquitur contrà proximum suum falsum testimonium.

Prov. xxv, 18. Falsus testis non erit impunitus, et qui loquitur mendacia , peribit.

Ibid. Als, 9. Si peccaverit anima, et audierit vocem jurantis, testisque fuerit quod aut ipse vidit, aut conscius est, nisi indicaverit, portabit iniquitatem suam,

Lev. V, I.

Vid. IMPIETAS, JUDEX, MEND ACIUM.

TEMPUS.

SCIENTIA TEMPORIS.

Omnia tempus habent, et suis spatiis transeunt universa sub cælo.

Eccle. ni, 1.

(1) « Si toutes choses, dit Bossuet, en rapportant ce passage » de l'Ecclésiaste , si toutes choses dépendent du temps, la » science du temps est donc la vraie science des affaires et le

[ocr errors]

Beaucoup ont abrégé leurs jours par des débauches de table ; l'homme sobre prolonge les siens.

Voy. Vin.

TÉMOIN, TÉMOIGNAGE.

Vous ne porterez pas de faux témoignage contre votre prochain.

Le faux témoin est semblable à une épée tranchante ou à une flèche aigüe; il fait des blessures profondes.

Mais le faux témoignage ne demeurera pas impuni, et l'artisan d'impostures périra.

Si un homme appelé comme témoin, ne dénonce pas le serment qu'il a entendu faire, et le crime qu'il a vu commettre, ou qu'il sait positivement avoir été commis, il portera la peine de son iniquité.

Voy. IMPIÉTÉ, JUGE, MENSONGE.

TEMPS.

SCIENCE DU TEMPS.

Chaque chose a son temps (-), et tout passe sous le soleil, après le terme qui a été prescrit.

» vrai ouvrage du sage ». (Polit. tirée de l'Ecrit. sainte , liv. r, art. 1, propos, X1.)

« ZurückWeiter »