Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Numquid non in utero fecit me qui et illum operatus est; et formavit me in vulvâ unus?

Job. Ch. xxxi, y. 15. Vid. SERVUS.

MALUM.

Vultus.... Domini super facientes mala....

Ps. xxxii, 16. Ab omni specie malâ abstinete vos.

1. Thes. V, 22. Præparat.... sectatio malorum mortem.

Prov. xi, 19.

Omnis.... qui malè agit, odit lucem et non venit ad lucem, ut non arguantur opera ejus.

Jean. III,

20.

SUPER MALÈ AGENTEM, MALUM RECIDIT.

Qui foveam fodit, incidet in eam : et qui statuit lapidem proximo, offendet in eo : et qui laqueum alii ponit, peribit in illo.

Eccli. xxvII, 29.

Facienti nequissimum consilium, super ipsum devolvetur, et non agnoscet undè adveniat illi.

Ibid. 3o.

REDDERE BONUM PRO

PRO NALO.

Non reddentes malum pro malo, nec male

Celui qui m'a formé dans le sein de ma mère, n'at-il pas aussi formé mon serviteur ? N'est-ce pas le même Dieu qui nous a créés tous deux ?

Voy. SERVITEUR

[ocr errors]

MAL.

L'oeil.... du Seigneur est sur ceux qui font le mal....

[merged small][ocr errors][merged small]

Quiconque fait le mal, craint la lumière et s'en éloigne de peur que ses oeuvres ne soient condamnées.

LE MAL RETOMBE SUR CELUI QUI LE FAIT.

Celui qui creuse une fosse y sera précipité : celui qui jette une pierre dans le chemin pour qu'un autre y tombe, viendra s’y heurter ; et celui qui tend des piéges, y sera pris lui-même.

Ainsi le méchant se perdra par ses propres machinations, et ne saura pas quelle main l'aura frappé.

RENDRE LE BIEN POUR LE MAL.

Ne rendez point le mal pour le mal, ni outrage pour MOR. DE LA BIB. II.

13

dictum pro maledicto; sed è contrario benedicentes : quia in hoc vocati estis, ut benedictionem in hæreditate possideatis. I. Pier. C. 111, 8.9.

Ne dicas : quomodo fecit mihi , sic faciam ei : reddam unicuique secundùm opus suum.

Prov. XXIV, 29. Benedicite persequentibus vos : benedicite et noli maledicere.

Rom. XII, 14.
Maledicimur ét benedicimus,

dicebant apostoli , persecutionem patimur et sustinemus; blas

I. Cor. iv, 12. phemamur, et obsecramus....

Matt. V,

et

Ego autem dico vobis, non resistere malo : sed si quis te percusserit in dexteram maxillam tuam, præbe illi et alteram.

39. Et ei qui vult tecum judicio contendere, tunicam tuam tollere, dimitte ei et pallium.

Ibid. 40. Et quicumque te angariaverit mille passus , vade cum illo et alia duo.

Ibid. 41. Noli vinci à malo, sed vince in bono malum:

Rom. XII,

21.

Vid. IMPIETAS, JUSTUS, OPERA, PECCATUM.

.

(1) L'arrogance humaine se révoltera sans doute contre ces préceptes, qu'elle regarde comme impraticables. Il est vrai toutefois que celui qui, ayant le pouvoir de se venger, opposeroit aux plus cruels outrages une patience inébranlable , et, dit l'apôtre, surmonteroit le mal par le bien, il est vrai, dis-je,

comme

outrage; ne vous vengez que par des bénédictions , persuadés que c'est par une semblable conduite qu'on se rend digne de recueillir l'héritage de la grâce.

Ne dites point : Je traiterai cet homme comme il m'a traité, et je ferai à chacun ce qu'il m'aura fait.

[ocr errors]

Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez-les et, ne les chargez pas d'imprécations.

On nous maudit et nous bénissons, disoient les apótres; on nous opprime et nous souffrons avec patience; on nous accable d'injures, et nous répondons en priant Dieu pour nos persécuteurs....

Je vous dis de ne point résister au mal qui vous est fait ; au contraire si quelqu'un vous frappe sur la joue droite, présentez-lui la joue gauche.

Si l'on vous intente un procès pour avoir votre robe, abandonnez encore votre manteau.

Et si un homme veut vous contraindre de faire mille pas avec lui, faites-en deux mille.

Enfin ne vous laissez pas vaincre par le mal, tâchez plutôt de vaincre le mal par le bien (').

Voy. IMPIÉTÉ, JUSTE, OEUVRES, Péché.

que celui-là montreroit une bien autre force d'ame que l'insensé qu'aveugle le préjugé du faux honneur, et qui, féroce dans son orgueil, croit que le sang de l'homme peut seul layer un. affront fait à l'homme.

MATRIMONIUM, MARITUS.

Accipies virginem cum timore Domini amore filiorum magis quàm libidine ductus....

Tob. CH. Ví, v. 22.

MATRIMONIUM INDISSOLUBILE.

.... Accesserunt ad Jesum Pharisæi tentantes

et dicentes : Si licet homini dimittere uxorem suam, quâcumque ex causâ ?

Malt. xix, 3. Qui respondens, ait eis : Non legistis (Gen., cap. 11) quia qui fecit hominem ab initio , masculum, et feminam fecit eos, et dixit : Ibid. 4.

Propter hoc dimittet homo patrem et ma» Irem, et adhærebit uxori suæ, et erunt duo in » carne unâ » ?

Ibid. 5. Itaque jam non sunt duo, sed una caro. Quod ergo Deus conjunxit , ' homo non separet!

[ocr errors]

Ibid. 6.

[ocr errors]

Ibid. 7.

Dicunt illi : Quid ergo Moyses mandavit dare libellum repudii, et dimittere?

Ait illis : Quoniam Moyses ad duritiam cordis vestri permisit vobis dimittere uxores vestras : ab initio autem non fuit sic.

Dico autem vobis quia quicumque dimiserit

* Ibid. 8.

« ZurückWeiter »