Histoire des malheurs et de la captivité de Pie vii sous le règne de Napoleon Buonaparte: précédée et suivie du tableau des principaux événemens de la vie du souverain pontife, depuis sa naissance jusqu'ȧ sa rentrée ȧ Rome en 1814: avec 'les pièces justificatives ȧ l'appui, dans lesquelles on trouve l'histoire du Concile de Paris en 1811. Ornée d'un frontispice gravé

Cover
Le Prieur, 1814 - 414 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 540 - Considérant , enfin , que tout ce que nous avons proposé pour concilier la sûreté de nos armées, la tranquillité et le bien-être de nos peuples, la dignité et l'intégrité de notre Empire avec les prétentions temporelles des Souverains Pontifes , ayant été proposé en vain , Nous avons décrété et décrétons ce qui suit : Art. I.
Seite 94 - ... C'est par une heureuse suite de leur libéralité que l'Église, indépendante dans son chef de toutes les puissances temporelles , se voit en état d'exercer plus librement , pour le bien commun et sous la commune protection des rois chrétiens , cette puissance céleste de régir les âmes ; et que , tenant en main la balance droite au milieu de tant d'empires souvent ennemis , elle entretient l'unité dans tout le corps, tantôt par d'inflexibles décrets, et tantôt par de sages tempéraments.
Seite 227 - cette proposition , tout est terminé; s'il s'y refuse, «il annonce, par cette détermination, qu'il ne veut « aucun arrangement , aucune paix avec l'empereur, et « qu'il lui déclare la guerre. Le premier résultat de la « guerre est la conquête, et le premier résultat de la « conquête est le changement de gouvernement : car
Seite 544 - A ces causes, par l'autorité du Dieu tout-puissant, des saints apôtres Pierre et Paul, et par la nôtre, nous déclarons que tous ceux qui, après l'invasion de...
Seite 539 - Considérant que, depuis ce temps, l'union des deux pouvoirs spirituel et temporel a été, comme elle est encore aujourd'hui, la source de continuelles discordes; que les souverains pontifes ne se sont que trop souvent servis de l'influence de l'un pour soutenir les prétentions de l'autre, et que, par cette raison, les affaires spirituelles, qui de leur nature sont immuables, se trouvent...
Seite 568 - Qui viendra de nouveau, plein de gloire, pour juger les vivans etles morts, Et dont le règne n'aura point de fin. Je crois au Saint-Esprit, qui est aussi Seigneur, et qui donne la vie ; Qui procède du Père et du Fils ; Qui est adoré et glorifié conjointement avec le Père et le Fils; Qui a parle par les prophètes.
Seite 266 - Jésus-Christ; et ce système d'indiffcrentisme , qui ne , suppose aucune religion , est ce qu'il ya de plus injurieux, et de plus opposé à la religion catholique, apostolique et romaine, laquelle, parce qu'elle est divine, est nécessairement seule et unique, et par là même ne peut faire d'alliance avec aucune autre ; de même que le Christ ne peut s'allier avec Bélial, la lumière avec les ténèbres, la vérité avec l'erreur, la vraie piété avec l'impiété. La protection jurée, et si...
Seite 197 - Église, aujourd'hui que vous êtes comblé de ses dignités et de ses bienfaits et lié si étroitement à elle par la religion du serment ? Vous ne rougissez pas de prendre parti contre nous dans un procès que nous ne soutenons que pour défendre la dignité de l'Église...
Seite 568 - Et dont le règne n'aura point de fin. Je crois au Saint-Esprit, qui est aussi Seigneur , et qui donne la vie ; Qui procède du Père et du Fils ; Qui est adoré et glorifié conjointement avec le Père et le Fils ; Qui a parlé par les prophètes. Je crois l'Eglise qui est une, sainte, catholique et apostolique.
Seite 534 - ... nous pouvons même dire qu'oubliant presque l'état de captivité où nous sommes depuis si long-temps , ainsi que les maux et les outrages auxquels nous sommes en butte chaque jour , et qui pèsent de plus en plus sur nous, ce n'est que pour eux que nous éprouvons un sentiment très-vif, et que nous sommes profondément émus en voyant leurs peines et leurs malheurs.

Bibliografische Informationen