Le multiculturalisme comme religion politique

Cover
Editions du Cerf, 17.06.2016 - 368 Seiten
Le multiculturalisme serait l'alpha et l'oméga de la démocratie, le seul visage possible de la modernité. Mais comment en sommes nous arrivés là ? Comment des intellectuels ont imposé à la France et aux nations occidentales la notion d'« identités particulières », et comment lui ont-ils retiré celle d'« identité commune » ? Qu'est-ce qui se cache derrière le culte de la diversité ? Pour Mathieu Bock-Côté, mai 1968 marque le début d'une révolution inventée par une gauche métamorphosée. Constatant l'effondrement du marxisme, elle a inventé l'égalitarisme identitaire. Critique de l'Occident, déconstruction des traditions, invention de l'antiracisme, telles ont été les étapes d'un redoutable projet : la confiscation de la démocratie par une minorité. S'inspirant des oeuvres des plus grands penseurs de la modernité, de Tocqueville à Muray, en passant par Marcel Gauchet, Raymond Aron ou encore Jean-Pierre Le Goff, revenant sur cinquante ans de vie intellectuelle, de la faillite du communisme à la création de la contre-culture, en passant par l'avènement du droit de l'hommisme et de l'idéologie antidiscriminatoire, Mathieu Bock-Côté propose le décryptage lucide et sévère d'un autoritarisme qui ne dit pas son nom.
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Inhalt

Abschnitt 1
Abschnitt 2
Abschnitt 3
Abschnitt 4
Abschnitt 5
Abschnitt 6
Abschnitt 7
Abschnitt 8
Abschnitt 17
Abschnitt 18
Abschnitt 19
Abschnitt 20
Abschnitt 21
Abschnitt 22
Abschnitt 23
Abschnitt 24

Abschnitt 9
Abschnitt 10
Abschnitt 11
Abschnitt 12
Abschnitt 13
Abschnitt 14
Abschnitt 15
Abschnitt 16
Abschnitt 25
Abschnitt 26
Abschnitt 27
Abschnitt 28
Abschnitt 29
Abschnitt 30
Abschnitt 31
Urheberrecht

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Alain Touraine Anthony Giddens au­delà Christopher Lasch citoyenneté civilisation occidentale classes populaires collective communauté politique communisme conscience conservateur conservatisme constituer contemporaine contre­culture critique culture culturelle débat définir désormais devrait discrimination discriminatoire disqualifier diversité domination dynamique Edgar Morin égalitaire elle­même européenne existentielle faudrait fondamentale formule française gauche radicale globale groupes historique humaine identitaire identités idéologique institutions intellectuels John Ibbitson l'égalité l'espace public l'État l'État­nation l'Europe l'héritage l'histoire l'homme l'humanité l'identité nationale l'utopie légitimité lui­même lutte majoritaire manière Marcel Gauchet Marx marxisme mémoire mesure minorités modernité monde mondiale mondialisation multiculturalisme mutation nation nécessairement neutralisation Nicolas Sarkozy nouveau régime nouvelle gauche passé Patrick Simon Paul Yonnet perspective peuple peut­être philosophie politique pluralité population présent processus progressiste question radical sixties radicalisation rapports sociaux Raymond Aron reconnaissance reconstruire référence régime diversitaire représentation revendications révolution révolutionnaire serait seulement sociétés occidentales sociologie sociologie antidiscriminatoire souveraineté nationale souveraineté populaire stratégie structures traditionnellement transformer travers Ulrich Beck victimaire XXe siècle

Über den Autor (2016)

Sociologue (Ph. D), chroniqueur, figure de la vie intellectuelle québécoise, Mathieu Bock-Côté collabore au Débat, à Commentaire et au Figaro. Il est l'auteur de plusieurs livres, notamment Exercices politiques (2013), Fin de cycle (2012) et La dénationalisation tranquille (2007).

Bibliografische Informationen