Anecdotes du règne de Louis XVI: contenant tout ce qui concerne ce monarque, sa famille & la reine ... les princes, les ministres, &c., les assemblées des notables: L'Assemblée nationale ... les détails intéressans & secrets de la évolution ... les États-Unis de l'Amérique Septentrionale; la marine, les finances, l'adminstration judiciaire [et] militaire; les faits dignes de remarque, [et]c, Band 6

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 305 - Cependant, pour éviter toute équivoque et tout délai, je vous déclare que si l'on vous a chargé de nous faire sortir d'ici, vous devez demander des ordres pour employer la force, car nous ne quitterons nos places que par la puissance de la baïonnette. » « Alors, d'une voix unanime, tous les députés se sont écriés : Tel est le vœu de l'Assemblée.
Seite 305 - Il me semble que la nation assemblée n'a pas à recevoir d'ordre. » monsieur, nous avons entendu les intentions qu'on a suggérées au roi ; mais vous, qui ne sauriez être son organe auprès de l'Assemblée nationale, vous qui n'avez ici ni place, ni voix, ni droit de parler, vous n'êtes pas fait pour nous rappeler son discours.
Seite 478 - ... que le temps corrigera. Mais le roi, dont la véritable force est indivisible de celle de la nation, qui n'a d'autre ambition que le bonheur du peuple, ni d'autre pouvoir réel que celui qui lui est...
Seite 480 - ... se passe en France , elle m'a ordonné de vous charger de notifier le contenu de cette lettre à la cour où vous êtes...
Seite 408 - ... qui , du moment qu'elles ne contribuent point au maintien de l'ordre par la publicité et par l'exemple , deviennent inutiles à notre justice et n'intéressent plus que notre bonté.
Seite 476 - France près toutes les cours de l'Europe reçoivent les mêmes ordres , afin qu'il ne reste aucun doute ni sur les intentions de sa majesté , ni sur l'acceptation libre qu'elle a donnée à la nouvelle forme de gouvernement, ni sur son serment irrévocable de la maintenir.
Seite 478 - ... attaquer sans pouvoir les détruire ; ils n'existent plus. La nation souveraine n'a plus que des citoyens égaux en droits, plus de despote que la loi , plus d'organes que des fonctionnaires publics , et le roi est le premier de ces fonctionnaires : telle est la révolution française.
Seite 416 - ... pour éviter un. jugement illégal et illusoire, et de la multitude qui voulait le précipiter pour amener une exécution illégitime. M. du Veyrier, en qualité de procureur du roi, a demandé de quels délits il devait accuser M. Foulon ; on a répondu qu'il avait voulu vexer le peuple; qu'il avait dit qu'il lui ferait manger de L'herbe ; qu'il avait voulu faire faire la banqueroute; qu'il avait accaparé les blés. Et c'est sur de pareilles et de vagues imputations, et sans preuves, qu'il...
Seite 477 - ... des ministres, qui n'a jamais été le pouvoir des Rois. Ces abus n'étaient pas moins funestes à la nation qu'au monarque ; ces abus, l'autorité, sous des règnes heureux, n'avait cessé de les attaquer, sans pouvoir les détruire. Ils n'existent plus : la...
Seite 408 - L'horloge du château donne sur cette cour. On ya pratiqué un beau cadran : mais devinera-t-on quel en est l'ornement, quelle décoration l'on ya jointe ? Des fers parfaitement sculptés. Il a pour support deux figures enchaînées par le cou , par les mains , par les pieds , . par le milieu du corps ; les deux bouts...

Bibliografische Informationen