L'Investigateur: journal de L'Institut historique

Cover
L'Institut, 1849
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 207 - Me voici donc seul sur la terre, n'ayant plus de frère, de prochain, d'ami, de société que moimême. Le plus sociable et le plus aimant des, humains en a été proscrit par un accord unanime.
Seite 96 - Chaque ouvrage devra porter en tête une devise qui sera répétée sur un billet cacheté, contenant le nom et le domicile de l'auteur.
Seite 192 - Recueil des travaux de la Société libre d'agriculture, sciences, arts et belles-lettres de l'Eure, 1855-1856, 1857-1858.
Seite 10 - ... avant lui; il avait su joindre à une entente parfaite de la perspective et au style simple et naïf de son siècle plus de pensée , plus d'expression, plus de variété d'ajustements, plus de vigueur de ton ; son coloris est riche, vrai , harmonieux et plein de relief. « Masaccio, dit Borghini , est celui à qui doivent avoir obligation tous les peintres qui sont venus et qui viendront après lui; le premier il a ouvert la voie vers la bonne et moderne manière de peindre , et détruit une...
Seite 76 - César, se servent, pour élever leurs murailles, de longues pièces de bois, droites dans toute leur longueur ; ils les couchent à terre parallèlement, les placent à une distance de deux pieds l'une de l'autre, les fixent intérieurement par des traverses, et remplissent de beaucoup de terre l'intervalle qui les sépare.
Seite 132 - Le soleil venait de se coucher ; un bandeau rougeâtre marquait encore sa trace à l'horizon lointain des monts de la Syrie : la pleine lune à l'orient s'élevait sur un fond bleuâtre, aux planes rives de l'Euphrate ; le ciel était pur, l'air calme et serein ; l'éclat mourant du jour tempérait l'horreur des ténèbres ; la fraîcheur naissante de la nuit calmait les feux de la terre embrasée ; les pâtres avaient retiré leurs chameaux ; l'œil n'apercevait plus aucun mouvement sur la plaine...
Seite 192 - Rapport fait à l'Académie des inscriptions et belles-lettres, au nom de la commission des antiquités de la France; par M. Lenormant. Lu dans la séance publique annuelle du 16 août 1850. Imp. de F. Didot, à Paris. 1850. In-4° de 4 f.
Seite 41 - Le paradis et l'enfer estoyent divisez par une rivière qui estoit entre deux , dans laquelle y avoit une barque conduite par Charon , nautonnier d'enfer. A l'un des bouts de la salle, et derrière le paradis...
Seite 156 - Werka), où se sont passés les faits rapportés par l'Exode dans la vie d'Abraham, occupent une étendue immense, et offrent un intérêt extraordinaire à l'archéologie. Dans une enceinte qui, selon toute apparence, doit avoir été un lieu public de sépulture, on a découvert un grand nombre d'anciens cercueils moulés en plâtre , suivant la forme et les dimensions du corps humain, enduits d'un vernis trèsbrillant, ornés d'une grande quantité de figures en relief, et s'ouvrant à la partie...
Seite 137 - ... moyens d'existence. Mais s'il n'a besoin de rien de cela pour le matériel de la vie, il ne peut employer comme le Romain les forces qu'il économise : il lui manque la cité, le municipe, l'association intime et, par conséquent, il lui manque la base de tout développement social ; les estancieros...

Bibliografische Informationen