Biographie universelle, ancienne et moderne, ouvrage rédigé par une société de gens de lettres, Band 1

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 29 - J'en connais un, un seul, j'en conviens; mais c'est beaucoup encore, et, pour comble de bonheur, c'est dans mon pays qu'il existe. L'oserai-je nommer ici, lui dont la véritable gloire est d'avoir su rester peu connu ? Savant et modeste Abauzit, que votre sublime simplicité pardonne à mon cœur un zèle qui n'a point votre nom pour objet ! Non, ce n'est pas vous que je veux faire...
Seite 254 - Cependant, on peut observer que les reproches d'avarice et de cupidité que celui-ci se permet n'étaient nullement applicables à Adrien , dont la générosité et le désintéressement étaient avoués par tout le monde.
Seite 204 - M. Addison est le premier Anglais qui ait fait une tragédie raisonnable. Je le plaindrais s'il n'y avait mis que de la raison. Sa tragédie de Caton est écrite d'un bout à l'autre avec cette élégance mâle et énergique dont Corneille le premier donna chez nous de si beaux exemples dans son style inégal.
Seite 401 - ... et força l'empereur à se retirer jusqu'à Cologne , où il le contraignit à faire la paix. Albert se porta ensuite contre les Hongrois , pour les obliger à recevoir un roi de sa maison, et de la main du pape. Il pénétra en Bohême pour y attaquer...
Seite 231 - Rodolphe sur la paix publique. 11 voyageait fréquemment pour juger par lui-même de l'état de l'Empire. Ses premières fautes ne vinrent peut-être que de la disproportion qui existait entre sa situation et ses moyens. Faible, il appela au secours de sa faiblesse la duplicité et l'injustice. Engagé dans cette route , il ne put s'arrêter ; il alla d'erreurs en erreurs, de crimes en crimes ; il en fut sévèrement puni...
Seite 473 - ... des bœufs , tout ce que les anciens en ont pensé , tout ce qu'on a imaginé de leurs vertus, de leur caractère, de leur courage , toutes les choses auxquelles on a voulu les employer, tous les contes que les bonnes femmes en ont faits , tous les miracles qu'on leur a fait faire dans certaines religions , tous les sujets de superstition . qu'ils ont fournis ,; toutes les comparaisons que les .poètes.
Seite 230 - Thuringe se déclara pour les princes dépouillés. Adolphe se vit engagé dans une guerre qui dura cinq ans; il ne parvint jamais à soumettre les peuples, qu'il prétendait avoir achetés; et, contraint de tolérer les excès de ses troupes , qui ne le servaient qu'à regret et dont il fallait vaincre la répugnance par le pillage , il acheva de s'aliéner tous ses partisans.
Seite 455 - Étant encore enfant lorsque Clinias fut tué à la bataille de Coronée , il eut pour tuteurs Ariphron et Périclès, fils d'Agariste , sœur de Mégaclès , son aïeul maternel. Il fut élevé dans la maison de Périclès, qui, entièrement livré aux affaires publiques, n'eut peut-être pas tous les loisirs qu'exigeait l'éducation de son pupille.
Seite 62 - ... habilement de quelques légers avantages. Battu souvent , quelquefois vainqueur, toujours grand et redouté, il soutint long-temps la guerre contre les rois de Léon et les comtes de Castille , qui lui enlevèrent la ville de Madrid , alors peu considérable.
Seite 503 - C'est ainsi qu'il fit ses conquêtes : voyons comment il les conserva. 11 résista à ceux qui voulaient qu'il traitât les Grecs comme maîtres et les Perses comme esclaves : il ne songea qu'à unir les deux nations, et à faire perdre les distinctions du peuple conquérant et du peuple vaincu : il abandonna après la conquête tous les préjugés qui lui...

Bibliografische Informationen