Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

force

sans doute parce que c'eût été plaider sa propre cause, & nous lui avons presque fait un crime de ce qui n'étoit en lui que modestie & délicatese. Ces critiques au reste sont comme les chansons que les Soldats Romains faïsoiciat contre le Triomphateur.

Dans tout ce qui ne palle point par l'épreuve des Sciences, qu'on nomine exactes ; dans tout ce qui ne peut ni se calculer, ni se mesurer, ni fc peser, il reste toujours un peu d'arbitraire, on regarde donc ou on peut regarder les divers choix de l'Académie comme mêlés de justice & de grace : le personnage du Rés cipiendaire est d'y voir sur tout une grace; celui du Directeur , est d'en montrer la justice , & de justifier l'Académie. De lite un fonds général perpétuellement uniforme, & qui doit être épuisé depuis long-temps. L'art de l'Orateur consiste à le rajcunir par de nouveaux motifs & par les circonstances personnelles. M. de Florian .rire un grand parti de sa jeunesse. S'il a peint avec transport fon amour pour les Lettres & le bonheur qu'il leur doit , s'il parle de lui: so A mon âge', dit-il , on n'a pu étudier l'homme

que

dans foi-mêine « Si , jeune encore, il fe trouve aslis au milieu de ceux qu'il appelle ses Maîtres: » Je perdrois trop, » dit-il, de mon bonheur, en imaginant

le devoir à inoi-même, & mon cæur jouit mieux d'un bienfait , que ma var

» nité ne pourroit jouir d'un triomphe "

Ici sa reconnoissance fe tournoit naturellement vers un Prince (1) » que foixante » ans d'une vie pure & sans tache ont » rendu l'objet de la vénération publique » dont le noi, tant de fois béni par le » pauvre, n'a jamais été prononcé que » pour rappeler une bonne action; qui, » né dans le fein des grandcurs, comblé » de tous les dons de la fortune , ignore » s'il est d'autres jouissances que celle » d'être bienfaisant; celui dont l'aimable » modestie fouffre dans ce moment de w m'entendre révéler ses secrets , & qui » aura peine à me pardonner la douce

éinotion que je vous cause : il a daigné » solliciter pour moi : fon rang n'auroit

pas captivé vos ames libres & fières ; » mais ses vertus avoient tout pouvoir sur * vos cæurs vertueux & sensibles com

Elle fut bien douce en effer, bien vive & bien universelle, cette émotion dont parle l'Orateur, & elle laissera un long souvenir. Au reste, ce qu'il dit ici est vrai fur tous les points, & il n'y a rien à en rabattre ; l'intercession du Prince, même le plus vertueux, n'eût pu faire pencher

[ocr errors]
[ocr errors]

(1) Son Altesse Séréniílìme Mgr. le Duc de Penthièvre présent à cette Séance, ainsi que LL. AA. SS. Madame la Duchesse d'Orléans, les Princes ses fils, & Madame la Princesse de Lamballe..

[ocr errors]

la balarice en faveur d'un mérite infuffifant ou inférieur ; mais qu'il étoit doux, & qu'il fut heureux pour les Juges de trouver dans leur équicé même un moyen de flatter le cæur généreux & bienfaifant d'un Prince, l'objet de l'amour & du respect publics!

L'émotion redoubla & parvint à son comble, quand on étendit l'Eloge de M. le Cardinal de Luynes, plein de traits de bonté, honorables à la mémoire, amener, à la faveur d'une transition adroite & heureuse, celui de deux Princesses, » dont

l'une appelée par fon rang & par des s devoirs chéris de son cæur auprès d'une w Reine bienfaisante, ne veut de crédit ” que pour être utile , & de faveur que

pour être aimée ; dont l'autre , modèle » adoré des filles, des épouses, des mères, » en vivant toujours pour les autres, rend 3o impollible à tout ce qui l'entoure, de » vivre autrement que pour elle, n'a

jamais cherché que la propre estime , & » s'est attiré un culte public, s'étonne

qu'on lui fache gré de devoirs qui font » les plaisirs, & que nous voyons placée » entre l'exemple & la récompense de ses

vertus , son père qu'on auroit cru inimi

table fans elle , & ses enfans qui déjà » ressemblent à leur aïeul ..

A ces mots, quel transport universel, quel applaudissement ! comme il s'élança du fond des cours & de tous les cœurs à la fois ! Quel {pectacle ! quel hommage

[ocr errors]
[ocr errors]

rendu à la vertu ! Comme tous les yeux mouillés de larmes de tendresse se tournoient vers les objets de ce culte public! coinme tout rappeloit ces vers de Bérénice sur Titus :

Tous ces yeux qu'on voyoit venir de toutes parts. Confondre sur lui seul leurs avides regards.

Avec quelle fatisfaction, avec quelle-joje pure chacun d'eux a pu dire :

Oui, j'ai lu devant toi, Dans leurs

yeux

attendris l'amour qu'ils ont pour moi.

Ce siècle, ce pays fera aufli corrompu qu'on voudra; mais il aime & il aimera toujours la vertu : jamais on n'a mieux justifié cette grande vérité, li éloquemment expofée par Greffet :

Voyez à nos Spectacles Quand on peint quelque trait de candear, de

bonté,

Où brille en tout fon jour la tendre humanité, Tous les cæurs sont remplis d'une volupté pure , Et c'est là qu'on entend le cri de la Nature. » Nous la voyons placée entre l'exemple » & la récompense de fes vertus, fon père * & fes enfans “.

Quelles heureuses paroles, & quel intérêt

elles répandent sur ces jeunes Princes en qui la France va contempler les fruits d'une institution unique, ainsi que l'Instituteur ! Grand exemple, qui prouve que les emplois font dus à ceux qui favent le mieux les remplir ; que les diftinctions & les exceptions sont faites pour le mérite ; qu'il faut savoir s'élever au dessus de l'usage,& braver les petites objections , quand il s'agit de procurer à ses enfans , à de grands Princes, le bien fait si rare d'une excellente éducation. Certainement si l'honneur d'élever les Princes de la Maison d'Orléans avoit été mis au concours, il étoit impossible qu'il rombât dans des mains plus habiles; & pour le prouver, on n'a besoin que d'un mot : Voyez les Princes. C'est le cas de dire affurement : Fortes creantur fortibus & bonis ;.

Nec imbellem feroces Progenerant aquila columbam. Mais il faut ajouter aussi :

Doétrina sed vim promover infitam

Rectique cultus peltora roborant. Revenons à M. de Florian , dont nous ne nous sommes pas trop écartés, & observons l'art délicat qu'il sait toujours employer jusque dans ses mouveirens les plus natur rels. Un Orateur inoins adroit auroit cru bien faire en rapprochant, comme nous

« ZurückWeiter »