Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Images des Dieux sur la terre,
Est-ce

par
des coups

de tonnerrel
Que leur grandeur doit éclater"?

4
Quel est donc le héros solide
Dont la gloire ne soit qu'à lui?
C'est un roi que l'équité guide,
Et dont les vertus sont l'appui ;'?
Qui, prenant Titus pour modèle,
Du bonheur d'un peuple fidèle
Fait le plus cher de ses souhaits,
Qui fuit la basse flatterie,
Ét qui, père de sa patrie,
Compte ses jours par des bienfaits. 13

Jean-Baptiste Rousseau,

QUESTIONS GRAMMATICALES. 1. Citez quelques verbes qui ne prennent aucune préposition devant une autre verbe à l'infinitif.

2. Connaissez-vous quelques raisons qui peuvent vous guider dans l'emploi de de et à devant un autre verbe à l'infinitif"

3. Comment traduiriez-vous ces expressions ? On my. arrival....

... in this manner. . . upon that occasion. . . he is kind to me. . by the side of..

4. Quelle différence marquée voyez-vous dans l'emploi do l'article défini en anglais et en français ?

TRADUISEZ EN FRANCAIS,

THE VOLUBLE! LADY. Miss Bates and Miss Fairfax, escorted by two gentlemen, walked into the room. Everybody's words were soon lost under the incessanta flow3 of Miss Bates who came in talking. As the door opened, she was heard saying: So very obliging of yout!--No rain at all. Nothing to signify.-Quite thick

10 Thunder-bolt. 11to shine. 12support. 13mark of kindness,

Avoir la langue bien pendue. continuel, le. Sfus, m. de votre part. dire,

up!

shoe86.-And Jane declares-well! (as soon as she was within the door) well! this is brilliant indeed! this is admi· rable. Excellently contrived,7' upon my word. Nothing wanting:8 Could not have imaginedo it. So well lighted

Jane, Jane, look! did you ever see anything ...? Oh! Mr. Weston, you must really have had Aladdin's lamp, -Good Mrs. Stokes would not know her own room againI saw her as I came in: she was standing in the entrance10. Oh! Mrs. Stokes, said I-but I had no time for more. (She was now met by Mrs. Weston.) Very well, I thank you, Ma'am. I hope you are quite well-very happy to hear itso afraid you might have a headache ! seeing (I saw) you pass by so often and knowing how much trouble you must have-ah! dear Mrs. Elton, so obliged to you for the carriage: Jane and I quite ready ... did not keep the horses a moinent ... most comfortable carriage ... thank you, my mother is remarkably well... gone to Mr. Woodhouse's. I made her take her shawlil—for the evenings are not warmher large new shawl, Mrs. Dixon's wedding present12. So, kind of her to think of my mother! Bought at Weymouth, you know; Mr. Dixon's choice. There were three others, Jane says, which they hesitated about some time. Colonel Campbell rather preferred an olivel3—my dear Jane, are you sure you did not wet14 your feet? it was but a drop 16 or two, but I am so afraid. But Mr. Frank Churchhill was so extremely—and there was a mat16 to set upon ... ah! here is Miss Woodhouse. Dear Miss Woodhouse, how do you do

I must not be rude17, but upon my word, Miss Woodhouse, you do look so ... how do you like Jane's hair ? you are a judgel8 ... quite wonderful how she does19 her hair.., ah! Dr. Hughes, I declare—and Mrs. Hughes . .. must go and speak to Dr. and Mrs. Hughes for a moment.

Jane Austen.

bépaisse chaussure, f. Tarranger. Smanquer. 98'imaginer, 10vestibule, m. llchâle, m. 12cadeau de noces, m. 13couleur olive, f, 14mouiller. 15goutte, f. 18paillasson, m. 17grossier, ère. 188'y connaître, Parranger,

QUATRIEME ESSAI.

Traduisez en Anglais :Gil Blas devient le favori de l'archevêque de Grenade,

et le canal de ses grâces. J'avais été, dans l'après-dînée, chercher mes hardes' et mon cheval à l'hôtellerie où j'étais logé; après quoi j'étais revenu souper à l'archevêché, où l'on m'avait préparé une chambre fort propre et un lit de duvet. Le jour suivant, monseigneur me fit appeler de bon matin. C'était pour me donner une homélie à transcrire ; mais il me recommanda de la copier avec toute l'exactitude possible. Je n'y manquai pas; je n'oubliai ni accent,ni point, ni virgule. Aussi la joie qu'il en témoigna fut mêlée de surprise. “Est-il possible !" s'écria-t-il avec transport, lorsqu'il eut parcouru des yeux tous les feuillets de ma copie ; " vit-on jamais rien de si correct ! Vous êtes trop bon copiste pour n'être pas grammairien. Parlez-moi confidemment, mon ami : n'avez-vous rien trouvé, en écrivant, qui vous ait choqué ?' quelque négligence dans le style, ou quelque terme impropre ?" "Oh! monseigneur,” lui répondis-je d'un air modeste, "je ne suis point assez éclairé pour faire des observations critiques ; et, quand je le serais, je suis persuadé que les ouvrages de Votre Grandeur échapperaient à ma censure.” Le prélat sourit de ma réponse. Il ne répliqua point; mais il me laissa voir, au travers de toute sa piété, qu'il n'était pas auteur impunément

J'achevai de gagner ses bonnes grâces par cette flatterie. Je lui devins plus cher de jour en jour ; et j'appris enfin de don Fernand,qui le venait voir très-souvent, que j'en étais aimé de manière que je pouvais compter ma fortune faite. Cela me fut confirmé peu de temps après par mon maître.—Le Sage ;- Aventures de Gil Blas.

iClothes. 'archbishopric. Snice. 4down. 5to send for. homily. Jaccuracy. 8to look over. 9to offend. 10Grace. Il with impunity.

QUESTIONS GRAMMATICALES : 1. Analysez les mots imprimés en lettres italiques. 2. Traduisez ces locutions : we have deemed it advisable we did not think it necessary ..

what will be the end of it ... pay attention to it ... do not speak so loud ; it disturbs me ...

it is your duty to do so. TRADUISEZ EN FRANÇAIS.

THE SCHOOL MASTER.

The schoolmaster's occupation is laborious and ungrateful, and the reward scantyl and precarious.2 He may be indeed, and he ought to be, animated by the consciousness of doing good, that best of consolations, that noblest of all motives: but that, too, must be often clouded4 by doubt and uncertainty. Obscure and inglorious6 as his daily work may appear, yet, to be truly successful and happy, he must be animated by the spirit of the same great principles which inspired the most illustrious benefactors of mankind.7 If he brings to his task high talent and rich acquirements, he must be content to look into distant years for the proof that his labours have not been wasted, 9 that the good seed 10 which he daily scattersil abroad has not fallen on stony 12 ground. He must solace his toils13 with the same prophetic faith that enabled14 the greatest of modern philosophers, amidst the neglect and contempt of his contemporaries, 15 to regard himself as sowing16 the seed of truth for posterity and heaven.

But, if such are the difficulties of teachers who are worthy of that name, how imperious then the obligation of every enlightened 17 citizen, who knows and feels the value of such men, to aid them, to cheer18 them, and to honour them!

Verplank :-(An American Writer).

CINQUIEME ESSAI.

Traduisez en Anglais :

PORTRAIT DE MARIE ANTOINETTE. La reine Marie-Antoinette semblait avoir été créée

1 Mesquin, e. "précaire. 3conscience, f. 4obscurcir. Sincertitade, f. &sans gloire. Thumanité, f. 8instruction, f. 9dépenser en vain. 10semence, f. semer. 12 pierreux, se. 13travail, m. 14permettre. 15 contemporain, m. 16semer. 17éclairé, e. 18encourager.

par la nature pour contraster avec le roi, et pour attirer à jamais l'intérêt et la pitié des siècles sur un de ces drames d'état qui ne sont pas complets, quand les infortunes d'une femme ne les achèveŋt pas.

Fille de Marie Thérèse, elle avait commencé sa vie dans les orages de la monarchie Autrichienne. Elle était seur de ces enfants que l'impératrice tenait par la main quand elle se présenta en suppliante devant les fidèles Hongrois, et que ces troupes s'écrièrent: “Mourons pour notrereine MarieThérèse !” Sa fille aussi avait le cour d'un roi. A son arrivée en France, sa beauté avait ébloui' le royaume ; cette beauté était dans tout son éclat. Elle était grande, élancée,' souple : une véritable fille du Tyrol. Les deux enfants qu'elle avait donnés au trône, loin de la flétrir, ajoutaient à l'impression de sa personne ce caractère de majesté maternelle qui sied bien à la mère d'une nation. Le pressentiment de ses malheurs, le souvenir des scènes tragiques de Versailles, les inquiétudes de chaque jour pâlissaientó seulement un peu sa première fraîcheur. La dignité naturelle de son port n'enlevait rien à la grâce de ses mouvements ; son cou bien détaché des épaules, avait ces magnifiques inflexions qui donnent tant d'expression aux attitudes.? On sentait la femme sous la reine, la tendresse du coeur sous la majesté du sort. Ses cheveux blond-cendrée étaient longs et soyeux ; 'son front, haut et un peu bombé,10 venait se joindre aux tempes par ces courbes' qui donnent tant de délicatessel? et tant de sensibilité à ce siége de la pensée ou de l'âme chez les femmes ; les yeux de ce bleu clair qui rappelle le ciel du Nord ou l'eau du Danube, le nez aquilin, les narines! bien ouvertes et légèrement renflées,15 où les émotions palpitaient, signe de courage ; une bouche grande, des dents éclatantes, des lèvres autrichiennes, c'est-à-dire saillantes et découpées ;17 le tour du visage ovale, la

Ito dazzle. 2slender. 3flexible. 4anxiety. 5to make pale. Ocarriage. 7posture. Bash-coloured. Osilken. 10convex. llcurve. 1.delicacy. 18roman. l4nostri), lóraised. 16projecting, 17 well cut out. 18circumference.

« ZurückWeiter »