Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

only books on agriculture and the English history. It has been his destiny of leading the armies of his country successfully8 through an arduous war, of conductinglo its councilšll through the birth12 of a government new in its forms and principles until it had settled down13 into a quiet and orderly14 train, 15 and of scrupulously obeying the laws through16 the whole of his career, civil and military, of which the history of the world furnishes no other example.

Thomas Jefferson.

SIXIEME ESSAI.
Traduisez en Anglais

LE GOURMAND.° Cliton n'a jamais eu toute sa vie que deux affaires, qui sont de dîner la matin, et de souper le soir ; il ne semble né que pour la digestion ; il n'a de même qu'un entretien'; il dit les entrées qui ont été servies au dernier repas où il s'est trouvé ; il dit combien il y a eu de potages, et quels potages; il place ensuite le rôt et les entremets”, il se souvient exactement de quels plats on a relevé le premier service ; il n'oublie pas les hors-d'oeuvre?, le fruit et les assiettes ; il nomme tous les vins et toutes les liqueurs dont il a bu ; il possède le langage des cuisines autant qu'il peut s'étendre, et il me fait envie de manger à une bonne table où il ne soit point : il a surtout un palais sûr, qui ne prend point le change'; et il ne s'est jamais vu exposé à I’horrible inconvénient de manger un mauvais ragôut", ou de boire d'un vin médiocre". C'est un personnage illustre dans son genre, et qui a porté le talent de se bien nourrir jusqu'où il pouvait aller ; on ne reverra plus un homme qui mange tant et qui mange si bien : aussi est-il l'arbitreta des bons morceaux ; et il n'est guère permis d'avoir du goût pour ce qu'il désapprouve. Mais il n'est plus, il s'est fuit du moins porter à table jusqu'au dernier soupir 3; il donnait à manger le jour qu'il est mort ; quelque part oùlil soit, il mange ; et, s'il revient au monde, ce sera pour manger.—La Bruyère.

8Avec succès. difficile. 10diriger. 11délibération, f. 2naissance, f. 13établir. l'réglé, e. lömarche, f. 16du commencement. à la fin de.

"Glutton. Italk. 2first course of dishes. 3soup. 4then. bside disbes. 6to remove.

Textra dishes. Sto give. sto be deceived. Jostew. l'indifferent.

Parse the words printed in italics.

TRADUISEZ EN FRANÇAIS.

LAVALETTE.

When Lavalette had been liberated! from prison by his wife, and was flying with Sir Robert Wilson to the frontier, the postmaster examined his countenance, and recognized him through his disguise.2 A postillion was instantly sent off at full speed. Lavalette urged his demands for horses. The travellers thought themselves discovered, and saw no means of escaping4 in a country with which they were unacquainted. They resolved upon defending themselves, and selling their lives dearly. The postmaster at length returned, and then, addressing? Lavalette, he said, "you have the appearance of a man of honour, and you are going to Brussels, where you will see Monsieur de Lavalette, give him these two hundred louis d'or which I owe him, and which he is no doubt in want of,” and withont waiting for an answer, he threw the money into the carriage, saying, "you will be drawn8 by my best horses: a postillion is gone to provide9 relays10 for the continuancell of your journey.''

Percy.

12Judge. 13 breath. 14to have a dinner party. 15wherever.

lélargir. ?déguisement, m. 3demander de nouveau avec instance. *se sauver. 5ne pas connaître. 5chèrement. is'adresser à. Sconduire. Ppréparer. 10relais, m. lcontinuation. f.

SEPTIEME ESSAI.
Traduisez en Anglais :

VENISE. L'aspect de Venise est plus étonnant qu'agréable : on croit d'abord voir une ville submergée;' et la réflexion est nécessaire pour admirer le génie des mortels qui ont conquis cette demeure sur les eaux. Naples est bâtie en amphithéâtre au bord de la mer : mais Venise étant sur un terrain tout-à-faitplat, les clochers' ressemblent aux mâtsó d'un vaisseau qui resterait immobile au milieu des ondes. Un sentiment de tristesse s'empare? de l'imagination en entrant dans Veuise. On prend congé de la végétation ; on ne voit pas même une mouches en ce séjour°; tous les animaux en sont banniş ; et l'homme seul est là pour lutter contre la

mer.

Le silence est profond dans cette ville, dont les rues sont des canaux, et le bruit des rames'i est l'unique interruption à ce silence : ce n'est pas la campagne, puisqu'on n'y voit pas un arbre ; ce n'est pas la ville, puisqu'on n'y entend pas le moindre mouvement; ce n'est pas même un vaisseau, puisqu'on n'avance pas : c'est une demeure dont l'orage fait une prison ; car il y a des moments où l'on ne peut sortir, ni de la ville, ni de chez soi. On trouve des hommes du peuple, à Venise, qui n'ont jamais été d'un quartier à l'autre, qui n'ont pas vu la place Saint-Marc, et pour qui la vue d'un cheval ou d'un arbre serait une véritable merveille. Ces gondoles noires, qui glissent sur les canaux, ressemblent à des cercueils13 ou à des berceaux, à la dernière et à la première demeure de l'homme.

Madame de Staël.-Corinne.

To drown. -ground. 3flat. . steeple. 5mast. water. 7to seize. 8fly' 'abode.l'to fight. Moar. lato glide, 13coffin, 4cradle, 15habitation;

QUESTIONS GRAMMATICALES. 1. Quels verbes demandent que la particule ne soit placée devant le verbe suivant ?

2. Y a-t-il des conjonctions qui exigent que la même règle soit observée, et quelles sont-ellles ?

3. De quelle préposition faut-il se servir pour rendre la préposition to 1 devant un nom de ville : 2 devant un nom de pays : 3 devant une partie de pays: I go to London: I go to England : I go to Yorkshire.

TRANSLATE INTO FRENCH:A PART OF THE HISTORY OF A PHILOSOPHIC VAGABOND, The first misfortuno of my life was great, but though it distressed, it could not sink2 me.

I proceeded therefore towards London one fine morning in no way4 uneasy about to-morrow, but cheerful5 as the birds that carolled by the road, and comforted myself with 9 reflecting that London was the mart10 where abilitiesll of of every kind were sure of meeting distinction and reward.

Upon12 my arrival in town, Sir, my first care was to deliver your letter of recommendation to our cousin who was in little better circumstances than 1. My first scheme, you know, Sir, was to be usher 3 atl4 an academy. and I asked his advice on the affair.

Our cousin received the proposal15 with a true sardonic grin.18 Ay, 17 cried he, this is indeed a very pretty career that has been chalked18 out for you. I have been an usher at a boarding-school19 myself, but I had rather be an underturnkey20 in Newgate. I was up early and late: I was browbeat21 by the master, hated for my ugly22 face by the mistress, worried23 by the boys, and never permitted to stir

out.24

But are you sure you are fit25 for a school ? let me examine you a little. Have you been apprentice to the business ?26_No-then you will not do27 for a school. Can you

6ga

1 Affliger. 'abattre. 3se diriger. 'aucunement. bgai, e. zouiller. fle long de. 8se rassurer. Sen. ''entrepôt, m. talent, m. 12à. 1380us-maître, m. 14dans. 15 proposition. 16grimace, f. 17oui. 18tracer. ''pension, f. 20sous-guichetier, m. •Idécontenancer. **vilain,e. 3tracasser. 24sortir. 25 fait. 26faire un apprentissage. 37faire l'affaire.

dress the boys' hair ?28_No_then you won't do for a school. Have you had the small-pox ?29_No_then you won't do for a school. Can you lie30 three in a bed ?-No—then you will never do for a school. Have you got a good stomach31 ? Yes.—Then you will by no means do for a school.32

Oliver Goldsmith.
HUITIEME ESSAI.
Traduisez en Anglais :-

L'HOMME.
L'homme est le plus bel ouvrage du Créateur ; il est
le roi des animaux: il est comme l'image de Dieu.
Tout

marque dans l'homme sa supériorité sur tous les êtres' vivants. Les autres animaux marchent courbés vers la terre. L'homme se soutient droit et élevé ; sa tête regarde le ciel, et présente une face auguste sur laquelle est imprimé le caractère de sa dignité. L'âme de l'homme est comme une parcelle de la divinité, et son visage est l'image de son âme. La démarche de l'homme est majestueuse, ferme et hardie ; son extérieur est noble.

La structure du corps humain est admirable. Les mains sont comme les ministres du corps, toujours prêtes à exécuter ses volontés ; les yeux, douéso d'une grande pénétration et d'une extrême vivacité, sont l'instrument de la vue, comme les oreilles sont l'instrument de l'ouie ; les narines sont l'instrument de l'odo. rat; les pieds sont fermes et d'une conformation propre à supporter le poids du corps. Le gosierd est filexible, et il a été destiné à être l'instrument de la voix; la langue est souple, elle est l'organe de la parole. 8

Ainsi on reconnaît dans la structure du corps humain

28Peigner, ''petite vérole, f. 30reposer, 31estomac, m. 3nullement,

Being, 'to stand, 3to stamp, 'particle, 6to endow, baostril, 7throat, 8speech,

« ZurückWeiter »