Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

rompu le

Le valet : monsieur, je travaillais au jardin : au premier coup de marteau," j'ai couru si vite que je suis tombé en chemin. G. Je voudrais que tu te fusses

cou,

double chien ;t que ne laisses-tu la porte ouverte ?

V. Hé! Monsieur, vous me grondâtes hier à cause qu'elle l'était. Quand elle est ouverte, vous vous fâchez ; quand elle est fermée, vous vous fâchez aussi. Je ne sais plus comment faire.

G. Comment faire ? comment faire ? infâme !

V. Oh! ça ! Monsieur, quand vous serez sorti, voulez-vous que je laisse la porte ouverte ?

G. Non.
V. Voulez-vous que je la tienne? fermée ?
G. Non.
V. Cependant, il faut, Monsieur ....
G. Encore ? tu raisonnes, je crois :
V. Morbleu ! J'enrage d'avoir raison.
G. Te tairas-tu ?

V. Monsieur, je me ferais hacher ;1° il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée; choisissez, comment la voulez-vous ? G. Je te l'ai dit mille fois, coquin !!1 Je la veux ...

Mais voyez ce maraud-là.?? Est-ce à un valet à me venir faire des questions? Si je t'y prends, traître, je te montrerai bien comment je la yeux As-tu balayé l'escalier ?

V. Oui, Monsieur, depuis le haut jusqu'en bas.
G. Et la cour ? 14

V. Si vous y trouvez une ordure comme cela," je veux perdre mes gages.16

G. Tu n'as pas fait boire" la mule ?

je la ...

13

3Knock. 4why? 5infamous wretch. 6well.

7to keep 8 zounds, 9I go mad. 10to cut in pieces. 11rascal. 12knave. 13to catch. ltyard. 15bit of dirt. 16wages. 17to water,

V. Ah! Monsieur, demandez-le aux voisins qui m'ont vu passer.

G. Lui as-tu donné l'avoine ?
V. Oui, Monsieur ; Guillaume y était présent.

G. Mais tu n'as point porté ces bouteilles de quinquina où je t'ai dit?

V. Pardonnez-moi, Monsieur, et j'ai rapporté les vides.

G. Et mes lettres, les as-tu portées à la poste ? Hein ?

V. Oh, Monsieur, je me suis bien gardé d'y manquer.

G. Je t'ai défendu cent fois de racler ton affreux violon : cependant j'ai entendu ce matin..

V. Ce matin ? Ne vous souvient-il pas que vous me le mîtes, hier en mille pièces ?

G. Je gagerais que ces deux voies de boisz sont encore ...

V. Elles sont logées, Monsieur, vraiment; depuis cela, j'ai aidé à Guillaume à mettre dans le grenier-Rune cbarretée de foin ;28 j'ai arrosé tous les arbres du jardin, j'ai nettoyé les allées, j'ai bêche trois planches, 31 et j'achevais l'autre quand vous avez frappé.

G. Oh! il faut que je chasse ce coquin-là ; jamais valet ne m'a fait enrager comme celui-ci : il me ferait mourir de chagrin ... Hors d'ici !-Brueys.

QUESTIONS GRAMMATICALES. 1. Expliquez les règles du subjonctif, .et dites quand et comment on doit l'employer.

2. Si vous désirez demander l'heure à quelqu'un comment vous y prendrez vous.

18 Hey! 19to take great care. 2010 scrape. 21 frightful. 22 violin, 23to bet. 2.cart-load of wood. 26to put up. loft. 27cart-load. 28hay. 29 walk, 30to dig. 31 bod.

3. Si vous avez à répondre à une personne qui vous demande l'heure, comment vous ferez-vous comprendre ? donnez quelques explications.

TRANSLATE INTO FRENCH. Boswell, with his troublesome kindness, has remindedi me that the 18th of September is my birthday. The return of my birthday fills me with thoughts which it seems to be the general care of humanity to escape.4 I can now look back upon threescore and four years in which little has been done and little has been enjoyed :8 a life diversified by misery, spent partly in penury, partly under the violence of pain, discontent7 and distress. But perhaps I am better than I should have been, if I had been less afflicted. With this I shall try to be content.

In proportion as there is less pleasure in retrospective considerations, the mind is more disposed to wander into futurity ;10but at sixty-four, what promises, however liberal of imaginary good, can futurity venturell to make ? yet12 something will be always promised, and some promises will always be credited.13 "I am hoping and praying that I may live better in the time to come, whether long or short, that I have yet lived, and in the solace14 of that hope endeavour to repose.—Dr. Johnson.

CINQUIEME ESSAI.

Traduisez en Anglais :LOUISE SEIZE, ROI DE FRANCE, LA VEILLE DE SON

EXECUTION. Le conseil exécutif était chargé de la douloureuse? mission de faire exécuter la sentence. Tous les ministres étaient réunis dans la salle de leurs séances frappés de consternation. Garat, comme ministre de la justice,

Rappeler, jour de naissance, m. 3remplir, 4s'échapper (à). 5soixante, ba été une occasion de plaisir, mécontentement, m. Besprit, m. Serrer, 10avenir, m. llge hasarder, izcependant, 13 croire. 14consolation, f.

1Painful.

était chargé du plus pénible de tous les rôles celui d'aller signifier à Louis XVI les décrets de la convention. Il se rend au Temple, accompagné de Santerre, d'une députation de la commune et du tribunal criminel, et du secrétaire du conseil exécutif. Louis XVI attendait depuis quatre jours ses défenseurs, et demandait en vain à les voir. Le 20 janvier, à deux heures après midi, il attendait encore, lorsque tout-àcoup il entend le bruit d'un cortege nombreux ; il s'avance, il aperçoit les envoyés" du conseil exécutif. Il s'arrête avec dignité sur la porte de sa chambre, et ne paraît point ému. Garat lui dit alors avec tristesse qu'il est charge de lui communiquer les décrets de la convention. Grouvelle, secrétaire du conseil exécutif, en fait la lecture. Le premier déclare Louis XVI coupable d'attentat contre la sûreté générale de l'Etat ; le second le condamne à mort; le troisième rejette tout appelé au peuple ; le quatrième enfin ordonne l'exécution sous vingt-quatre heures. Louis, promenant sur tous ceux qui l'entouraient un regard tranquille, prend l'arrêt des mains de Grouvelle, l'enferme dans sa poche, et lit à Garat une lettre dans laquelle il demandait à la convention trois jours pour se préparer à mourir, un confesseur pour l'assister dans ses derniers moments, la faculté de voir sa famille, et la permission pour elle de sortir de France. Garat prit la lettre, en promettant d'aller la remettre tout de suite à la convention. Le roi lui donna en même temps l'adresse de l'ecclésiastique" dont il désirait recevoir les derniers secours.

Louis XVI rentra avec beaucoup de calme, demanda à dîner, et mangea comme à l'ordinaire. On avait retirét? les couteaux, et on refusait de les lui donner. * Me croit-on assez lâche13,” dit-il avec dignité, "pour attenterli à mn vie ? Je suis innocent, et je saurai mourir sans crainte.” Il fut obligé de se passer de couteau : il acheva son repas.-A. Thiers :-Histoire de la Révolution.

2Duty. counsel. 4deputy. 5to direct. Gorime. aside. Sappeal. Ito turn, 10gentence. clergyman.

ito set

QUESTIONS GRAMMATICALES. 1. Expliquez les règles auxquelles les participes sont soumis en Français, d'abord quand ils sont joints au verbe avoir, ensuite quand ils sont joints au verbe être, enfin quand l'objectif se trouve placé le premier, comme dans les phrases suivantes :-the lady whom I have seen...the persons we have met.... the misfortunes which have happened to us.

2. Quelle différence y a t-il entre rendre, et se rendre. aussi bien pour la nature du verbe que pour la signification des mots ?

3. Quel est le pluriel de repas et le féminin de exécutif ? 4, Quelle est la différence entre promener, et se promener?

TRADUISEZ EN FRANÇAIS.

PORTRAIT OF WASHINGTON.

His mind was great and powerful, without being of the very first order; his penetration strong, though not so acute 1 as that of a Newton, Bacon, or Locke. But he was, in every sense? of the word, a wise, a good and a great man. His temper was naturally irritable, but reflection and resolution had obtained a firm and habitual ascendency3 over it. His heart was not warm in its affections, but he exactly calculated every man's value, and gave him a solid esteem proportioned to it. His person was fine, his deportment 4 erects and noble ; he was the best horseman6 of his age. His time was employed in action chiefly,7 reading little, and

12 To take away. 13coward. 14to lay violent hands on one's self, 1Subtil, e. 'acception, f. 3ascendant, m. 4contenance, f,

'ocavalier, m. 7principalement.

6 droit, e.

« ZurückWeiter »