Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

TRANSLATE INTO FRENCH.

Supper of a French Peasant. The family consisted of an old grey-headedi man and his wife, with five or six sons or sons-in-law, their wives and children. They were all seated down together to their lentilsoup2 : a large wheaten3 loaf 4 was in the middle of the table, and a flagon of wine at each end of it promised joy through the stages of the repast.

The old man rose to7 meet8 me, and with a respectful cordiality would have me sit down with them at the table. So I sat down at once, like a son of the family. I instantly borrowed10 the old man's knife, and, taking up the loaf, cut myself a large piece, and, as I did it, I saw a testimony in every eye, not only of an honest welcomell, but of a welcome mixed with thanks. If the supper was tol2 my taste, the gracel3 which followed it was more sol4.

When the supper was over, the old man gave a knock upon the table with his knife, to bid15 them preparelő for the dance17. The moment the signal was given, the women and girls ran into a back18 apartment to tie up19 their hair, and the young men to the door to wash their faces, and change their sabots, and, in three minutes, every soul20 was ready to21 begin upon a little esplanade before the house.

The old man and his wife came out last, and, placing me between them, sat down upon a sofa of turf 22 ... and, as soon as the dance ended, the old man told me that, all his life long23, he had made it24 a rule, after supper was over, to call out his family to dance and rejoice, believing, he said, that a cheerful25 and contented mind was the best sort of thanks to heaven that an illiterate26 peasant could pay27.

Stern.

8aller au

là cheveux gris. 2mangeant leur soupe aux lentilles. 3de farine de blé. "pain, m. 5facon, m. bintervalle, m. 7pour. devant de. 9de suite. 10emprunter. 11accueil, m. 12de. Isgrâces, f.p. 14le. 16ordonner. 16se préparer pour. 17danse, f. 18de derrière. 19nouer. 20chacun. 21à. E gazon, m, 23toute sa vie, 24se faire. 25joyeux, se. 26illettré, e. 27rendre.

DEUXIEME ESSAI
Traduisez en Anglais :-

PORTRAIT DE DANTON. Danton était un révolutionnaire'gigantesque?. Aucun moyen ne lui paraissait condamnable, pourvu qu'il lui fût utile : et, selon lui, on pouvait tout ce qu'on osait. Danton, qu'on a nommé le Mirabeau de la populace, avait de la ressemblance avec ce tribuno des hautes classesó ; une voix forte, un geste impétueux, une éloquence hardie, un front dominateure.

Leurs vices étaient aussi les mêmes : mais ceux de Mirabeau étaient ceux d'un patricien, ceux de Danton d'un démocrate ; et ce qu'il y avait de hardi dans les conceptions de Mirabeau, se retrouvait dans Danton, mais d'une autre manière, parcequ'il était, dans la révolution, d'une autre classe et d'une autre époque. Ardent, accablé de dettes”, de mours relâchées®, s'abandonnant tour à tour'' à ses passions et à son parti, il était formidable dans sa politique, lorsqu'il voulait arriver à son but, et redevenait nonchalant, après l'avoir atteint.

Ce puissant démagogue offrait un mélange de vices et de qualités contraires. Il se montra exterminateur sans être cruel, inexorable à l'égard des masses, humain, généreux même pour les individus. Une révolution, à ses yeux, était un jeu où le vainqueur, s'il en avait besoin, gagnait la vie du vaincu. Le salut de son parti passait pour lui avant la loi, avant même l'humanité. C'est ce qui explique ses crimes après le 10 août, et son retour à la modération, quand il crut la république affermie. 11 — Mignet :-Histoire de la Révolution.

1 Revolutionist. 2gigantic. 3mob. Atribune. rank. Bruling. deeply in debt. 81008e morals. 'yield. 10by turns. lito consolidate.

QUESTIONS GRAMMATICALES. 1. Est-ce qu'il y a des conjonctions qui demandent que le verbe qui les suit soit placé au subjonctif? et, s'il y en a, quelles sont-elles ?

2, En avez-vous remarqué dans le morceau que vous venez de traduire ?

3. Quelle différence y a-t-il entre ce qui et ce que ?

4. Comment traduisez vous le mot what quand vous le trouvez entre deux verbes, dans ces deux phrases par exemple ? you do not know what I do......tell us what has happened.

5. Expliquez le cas où demi n'est pas soumis à la règle des concordances : donnez le français de ces mots : half an hour : one hour and half.

TRADUISEZ EN FRANÇAIS. Francis died at Rambouillet, on the last day of March, in the fifty-third year of his age, and the thirty-third of his reign. During twenty-eight years of that time an avowed rivalship. subsisted betw him and the Emperor Charles the Fifth, which involved2not only their own dominions,3 but the greater part of Europe, in wars which were prosecuted 4 with violent animosity.

Many circumstances contributed to this. Their animosity was founded in opposition of interest, heightened by personal emulation, and exasperated not only by mutual injuries, but by reciprocal insults. At the same time, whatever advantage one seemed to possess towards gaining ascendance,7 was wonderfully balanced by some favourable circumstance peculiar to the other.

The Emperor's dominions were of greater extent, the French king's laid more compact:10 Francis governed his kingdom with absolute power, that of Charles was limited, but he suppliedii the want12 of authority by address,13 The troops of the formerl4were more impetuous and enterprising, 15

Rivalité, f. 'envelopper. 3domaine, m, 4pousser. Saccroître Baigrir. pour obtenir le dessus. . Smerveilleusement. 'étendue, f. 1080 trouver. '1suppléer (à). 12manque, m. 13adresse, f. ''premier, ère 15entreprenant, ..

those of the latter more disciplined, and more patient of fatigue.

The talents and abilities of the two monarchs were as different as the advantages which they possessed, and contributed no less to prolong the contest between them.

Robertson.
TROISIEME ESSAI.
Traduisez en Anglais :-

LE SUICIDE. Jeune homme, j'ai connu d'autres maux que les tiens. ... Je sais muurir aussi, car je sais vivre et souffrir en homme. J'ai vu la mort de près, et la regarde avec trop d'indifférence pour l'aller chercher ; mais parlons de toi.

Toi qui crois qu'il y a un Dieu, que l'âme est immortelle, tu ne penses pas sans doute qu'un être' intelligent reçoive un corps, et soit placé sur la terre au hasard, seulement pour vivre, souffrir, et mourir. dis qu'il t'est permis de cesser de vivre : je voudrais bien savoir si tu as commencé. Quoi! fus-tu placé sur la terre pour n'y rien faire ? Dieu ne te donna t-il pas avec la vie une tâche pour la remplir ? Si tu as fait ta journée avant le soir, repose-toi le reste du jour. Mais voyons ton ouvrage : quelle réponse tiens-tu prête au juge suprême qui te demandera compte de ton temps ? Parle : que lui diras-tu ? Malheureux ! trouve-moi cet homme juste qui se vante d'avoir assez vécu pour que j'apprenne de lui comment il faut avoir porté la vie pour être en droit de la quitter. Mais tu dis : la vie est un mal : écoute : c'est dans la mauvaise disposition de ton âme qu'est le mal : corrige tes affections déréglées,'et tu diras : la vie est un bien. Ne brûle pas ta maison pour ne pas avoir la peine de la ranger.

Oui, garde au moins ton ancienne franchise, et dis

"Being. 2day's work. 3to be entitled. irregular. 5to put in order. ouvertement à ton ami: " me voilà forcé d'être honnête homme, j'aime mieux mourir."

Jean Jacques Rousseau :—Nouvelle Héloïse.

QUESTIONS GRAMMATICALES. 1. Citez quelques adjectifs qui changent le sens de la phrase selon qu'ils sont mis devant ou après le nom.

2. Donnez le présent de l'indicatif des verbes appeler, employer, manger, aller, boire, et haïr.

3. Comment traduirez-vous ces expressions :
How long is it? how far is it? how far shall we go ?

TRANSLATE INTO FRENCH. When I first went up to college, it was a new and heavyheartedl scene for me. Firstly, I so much disliked leaving Harrow, that, though it was time, (I being seventeen), it broke my very2 rest for the last quarter with counting the days that remained. I always hated Harrow till the last year and a half, but then I liked it. Secondly, I wished to go to Oxford and not to Cambridge. Thirdly, I was so completely alone in this new world that it half broke my spirits. My companions were not unsocial, but the contrary-lively, hospitable, 4 of rank and fortune, and gay, far beyond my gaiety. I mingled6 with, and dined, and supped, &c., with them: but I know not how it was one of the deadliest7 and heaviest feelings of my life that I was no longer a boy.-Byron.

QUATRIEME ESSAI.

Traduisez en Anglais :-

LE GRONDEUR ET SON VALET. Le grondeur: bourreau, me feras-tu toujours frapper deux heures à la porte ?

1 Accablant, e. 2même. 3insociable. hospitalier, ère. sbien au delà de. bse mêler à. 7mortel, le.

Grumbler. 2wretch.

« ZurückWeiter »