Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

vendant la peau’ des bêtes qui tombaient sous ses coups?, et en se nourrissant de leur chair", il s'était fait une existence aisée, où l'utile et l'agréable se trouvaient réunis. En effet, le jour se passait à errer à l'ombre d'arbres séculairesó et, quand venait la nuit, il avait, pour s’abriteró et se délasserde ses fatiques, une gentille chaumière tapissées de vignes vierges entrelacées aux roses du Bengal, et entourée d'un charmant petit jardin qu'il cultivait avec amour pendant ses heures de loisir".

Il menait déjà ce train de vie depuis quelques années, quand, un soir, comme il revenait chez lui, par un beau clair de lune"3, il trouva sur son chemin un homme qui portait sur le dos une espèce de besace”. Ce voyageur vint lentement vers le chasseur, la tête basse, le front soucieux', et le pria de lui indiquer la route la plus courte pour sortir de la forêt.-N.

Analysez les mots imprimés en lettres italiques.

TRANSLATE INTO FRENCH:Having often received an invitation from my friend Sir Roger de Cuverley to pass a month with him in the country, I last week accompanied him thither, and am settled2 with him for some time at his country-house.

Sir Roger who is very well acquainted with my humour, lets me rise4 and go to bed when I please,5 dine at his own table or in my chamber as I think fit,6 sit still? and say nothing without bidding8 me be merry.9

When the gentle men of the country come to see him, he shows me at a distance.10 As I was walking one day in his fields, I observed them stealing a sightll of me overlž a hedge,13 and heard the

Skin. *shot. 4 flesh. Evenerable. éto take shelter. ito relax. eto cover. 10 to wreath. "leisure. 13 course. 13moon-light. Hwallet. 15 full of care.

TY. 'établi, e. connaître. “se lever. Sil me plait. bconvenable. 7tranquille. 8ordonner. Ogai. 10de loin. tâcher d'apercevoir à la dérobée. "Spardessus. 13haie, f.

knight desiring14 them not to let me see them, because I hated to be stared at. 15

I am the more at easel6 in Sir Roger's family, because it consists of sober, 17 staid 18 persons for the knight19 is the best master in the world, he seldom changes his servants; and, as he is beloved by all about him, his servants never care20 for leaving him. You would take his valet for his brother: his butler21 is gray-headed22 : his groom23is one of the gravest men that I have ever seen, and his coachman24 has the looks 25 of a privy-councillor.26 You see the goodness of the master even in his old house-dog27 that is kept with great care and tenderness, though he has been useless for several years. Addison.

TROISIEME ESSAI.

Traduisez en Anglais :LETTRE DE VOLTAIRE A UNE DEMOISELLE Je ne suis, mademoiselle, qu’un vieux malade, et il faut que mon état soit bien douloureux puisque je n'ai pu répondre plus tôt à la lettre dont vous m'honorez, et que je ne vous envoie que de la prose pour vos jolis vers. Vous me demandez des conseils, il ne vous en faut point d'autres que votre goût. Mais puisque vous daignez de si loin me consulter, je vous invite à ne lire que

les ouvrages qui sont depuis longtemps en possession des suffrages du public, et dont la réputation n'est point équivoque. Il y en a peu ; mais on profite bien davantage en les lisant, qu'avec tous les mauvais petits livres dont nous sommes inondés. Les bons auteurs n'ont de l'esprit qu'autant qu'il en faut, et ne le recherchent jamais. Voyez avec quelle clarté, quelle simplicité notre Racine s'exprime toujours. Chacun croit, en le lisant, qu'il dirait en prose tout ce que Racine a dit en vers. Croyez que tout ce qui ne sera pas aussi clair, aussi simple, aussi élégant, ne vaudra rien du tout.

14 Prier. 15regarder fixement. 16 d'autant plus à l'aise. lirassis. 18grave. 19chevalier. 20ge soucier. ?lsommelier, m. avoir la tête grise. 3*palefrenier, m. 24cocher, m. air. conseiller privé, m. chien de garde, m.

'Invalid. 'approbation. doubtful. to look for.

Vos réflexions, mademoiselle, vous en apprendront cent fois plus que je ne pourrais vous en dire. Vous verrez que nos bons écrivains, Fénélon, Bossuet, Racine, Despréaux, employaient toujours le mot propre. On s'accoutume à bien parler, en lisant souvent ceux qui ont bien écrit; on se fait une habitude d'exprimer simplement et noblement sa pensée sans effort. Ce n'est point une étude ; il n'en coûte aucune peine de lire ce qui est bon, et de ne lire que cela. On n'a de maître que son plaisir et son goût. J'ai l'honneur d'être avec respect, Mademoiselle, &c.

Voltaire. QUESTIONS GRAMMATICALES. 1. Quand la voyelle i doit-elle s'élider?

2 De quel nombre est le pronom indéfini on ? donnez un ou deux exemples.

3. Quand la forme passive en anglais se change-t-elle en forme active en français ?

4. Combien le mot time a-t-il d'acceptions en français ? donnez quatre exemples.

5. Mentionnez les temps primitifs du verbe croire. 6. Dites quel est le participe passé de lire.

TRANSLATE INTO FRENCH. It may be freelyl confessed that the first origin of classical2 education affords3 in itself no reasons for its being continued4 now. When Latin and Greek were almost the only written languages of civilized man, it is manifest that they must have furnished the subjects of all liberal education. The question therefore is wholly changed since the growth of a complete literature in other languages; since France, and Italy, and Germany, and England have each produced their philosophers, their poets and their historians, worthy to be placed on the same level? with those of Greece and Rome.

'classique. 3offrir.

4la continuer.

Franchement. 6 production, f.

5donc

But although there is not the same reason now which existed three or four centuries8 ago for the study of Greek and Roman literature, yet there is another no less substantial. Expello Greek and Latin from your schools, and you confineli the views of the existing generation to themselves and to their immediate predecessors: you will cut off 12 so many centuries of the world's experience, and place us in the same state as if the human race had come into existence in the year 1500.—Dr. Arnold.

QUATRIEME ESSAI.

Traduiseś en Anglais :NEMROD, homme farouche,' devient par son humeur violente, le premier des conquérants : et telle est l'origine des conquêtes . . . il établit son royaume à Babylone, au même lieu où la tour de Babel avait été commencée, et déjà élevée fort haut, mais non pas autant que le souhaitait la vanité humaine. Environ dans le même temps Ninive fut bâtie, et quelques anciens royaumes établis. Tout commence ... l'on voit les lois s'établir,3 les meurs se polir“, et les empires se former. Le genre humain sort peu à peu de l'ignorance; l'expérience l'instruit, et les arts sont inventés. La terre se peuple”. Les nations se multiplient: on traverse les fleuves, et enfin les

La terre, qui n'était commencement qu'une forêt immense, prend une autre forme : les bois abattus font place aux champs, aux prairies, aux hameaux, aux bourgades®, et enfin aux

mers.

au

Niveau, m. Esiècle, m. Icependant. 10 exclure. Il limiter. 12 retrancher.

Fierce. 2tower. 3to fix. 4to polish. 5to be populated. 'village,

х

villes ... on eut d'abord à combattre les bêtes féroces. Les premiers héros se sigualèrent dans ces guerres : elles firent inventer les armes que les hommes tournèrent après contre leurs semblables. Cependant les anciennes traditions s'oubliaient ... les fausses divinités se multipliaient ... et c'est ce qui donna lieu à la vocation d'Abraham.-- Bossuet :- Histoire Universelle.

QUESTIONS GRAMMATICALES. 1. Donnez les temps primitifs de instruire, et combattre.

2. Quel est le présent de l'indicatif et du subjonctif de faire ?

3. Pourquoi l'on est-il quelquefois employé au lieu de on?

4. Dites ce qu'on entend par verbe réflectif, et en quoi ce verbe diffère des autres verbeg.

5. Dites la différence qu'il y a entre voici et voilà.

TRANSLATE INTO FRENCH.

Dialogue between Stanhope and a young Englishman. S. My tutor never desires anything of me which is not reasonable, and for my own good; and therefore, I like to be with him.

Y. E. Very sententious and edifyinga, upon my word! At this rate3 you will be reckoned 4 in a very good young man."

S. That will do me no harmo.

Y. E. Will you be with us to-morrow in the evening ? we shall be ten with you ; and I have got6 excellent wine, and we will be merry.

S. I am very much obliged to you : but I am engaged for all the evening to-morrow : first, at Cardinal Albani's,

Beast. efellow-creature.
1C'est pourquoi. 'édifiant, e. 3taux, m.

4considérer comme. smal, m. se procurer. "gai, e. 8invité à passer.

« ZurückWeiter »