Mémoires secrets de 1770 à 1830, Band 4

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 330 - Depuis longtemps, général, vous devez savoir que mon estime vous est acquise. Si vous doutiez que je fusse susceptible de reconnaissance, marquez votre place, fixez le sort de vos amis.
Seite 218 - Vous êtes une des ailes de l'armée d'Angleterre. « Vous avez fait la guerre de montagnes, de plaines, de sièges ; il vous reste à faire la guerre maritime. « Les légions romaines, que vous avez quelquefois imitées, mais pas encore égalées, combattaient Carthage tour à tour sur cette même mer, et aux plaines de Zama.
Seite 218 - Les légions romaines que vous avez quelquefois imitées, mais pas encore égalées, combattaient Carthage tour à tour sur cette même mer, et aux plaines de Zama. La victoire ne les abandonna jamais , parce que constamment elles furent braves , patientes à supporter la fatigue , disciplinées et unies entre elles. Soldats ! l'Europe a les yeux sur vous! vous avez de grandes destinées à remplir , des batailles à...
Seite 363 - Electorale, le premier consul n'a pu voir, sans la plus profonde douleur, qu'un prince auquel il lui avait plu de faire éprouver les effets les plus signalés de son amitié avec la France, pût donner un asile à ses ennemis les plus cruels, et laissât ourdir tranquillement des conspirations aussi évidentes. En cette occasion si extraordinaire, le...
Seite 215 - ... voudrait appeler son ambition, je sens qu'il nous faudra peut-être le solliciter un jour pour l'arracher aux douceurs de sa studieuse retraite. La France entière sera libre : peut-être lui ne le sera jamais ; telle est sa destinée.
Seite 219 - ... de grandes destinées à remplir, des batailles à livrer, des dangers, des fatigues à vaincre : vous ferez plus que vous n'avez fait pour la prospérité de la patrie, le bonheur des hommes et votre propre gloire Soldats, matelots, fantassins, carsnonniers et cavaliers, soyez unis; souvenez-vous que le jour d'une bataille vous avez besoin les uns des autres.
Seite 351 - Et que si l'injuste emploi d'une force majeure parvenait (ce qu'à Dieu « ne plaise !) à placer de fait, et jamais de droit, sur le trône de France, « tout au Ire que notre roi légitime, nous suivrons avec autant de confiance « que de fidélité la voix de l'honneur qui nous prescrit d'en appeler jus« qu'à notre dernier soupir, à Dieu, aux Français et à notre épée.
Seite 64 - Par une surveillance active, continuelle, infatigable, rompez leurs mesures, entravez leurs mouvements, désolez leur patience; enveloppez-les de votre surveillance; qu'elle les inquiète le jour, qu'elle les trouble la nuit; ne leur donnez pas un moment de relâche; que, sans vous voir, ils vous sentent partout à chaque instant...
Seite 330 - Nous pouvons assurer la gloire de la France. Je dis nous , parce que j'ai besoin de Bonaparte pour cela, et qu'il ne le pourrait sans moi. Général, l'Europe vous observe, la gloire vous attend, et je suis impatient de rendre la paix à mon peuple. Louis.
Seite 324 - ... révolution, tant de victoires et de sang, de douleurs et de prodiges, n'aient pour le monde et pour vous, d'autre résultat qu'un régime arbitraire. Le peuple français a trop connu ses droits pour les avoir oubliés sans retour, mais peutêtre est-il plus en état aujourd'hui que dans son effervescence de les recouvrer utilement ; et vous, par la force de votre caractère et de la confiance publique, par la supériorité de vos...

Bibliografische Informationen