Recueil des discours, rapports et pièces diverses lus dans les séances ... de l'Académie

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 1305 - Je prie MM. de Malesherbes , Tronchet et Desèze , de recevoir ici tous mes remercîments , et l'expression de ma sensibilité, pour tous les soins et les peines qu'ils se sont donnés pour moi. « Je finis en déclarant devant Dieu , et prêt à paraître devant lui , que je ne me reproche aucun des crimes qui sont avancés contre moi.
Page 1284 - Citoyen président, j'ignore si la convention donnera à Louis XVI un conseil pour le défendre, et si elle lui en laisse le choix : dans ce cas-là, je désire que Louis XVI sache que, s'il me choisit pour cette fonction, je suis prêt à m'y dévouer. Je ne vous demande pas de faire part à la...
Page 1281 - Quant à mes opinions personnelles, j'en parlerai avec confiance à mes concitoyens. Depuis le jour où, dans la seconde Assemblée des notables, je me déclarai sur la question fondamentale qui divisait encore les esprits, je n'ai pas cessé de croire qu'une grande révolution était prête-, que le Roi, par ses intentions, ses vertus et son rang suprême, devait en être le...
Page 1054 - ... du Dieu qui a fait tout ce qu'elle lui montre. Longtemps après, lorsqu'il fut instruit dans les sciences , et dévoué par la vie religieuse au service de l'humanité , le père Girard se souvint de ces leçons domestiques; il se demanda si ce mode d'enseignement donné par la nature ne devait pas être constamment, suivi ; et il demeura convaincu que l'étude du langage , qui n'est autre que celle de la pensée même , pouvait devenir le plus complet instrument d'éducation, comme elle en était...
Page 1253 - ... dans un siècle où chaque citoyen peut parler à la nation entière par la voie de l'impression, ceux qui ont le talent d'instruire les hommes, ou le don de les émouvoir, les gens de lettres, en un mot, sont au milieu du public dispersé, ce qu'étaient les orateurs de Rome et d'Athènes au milieu du peuple assemblé.
Page 1269 - Leur liberté individuelle est également garantie, personne ne pouvant être poursuivi ni arrêté que dans les cas prévus par la loi, et dans la forme qu'elle prescrit.
Page 1283 - Chant. 9 -LT.EUREUX qui dans le sein de ses dieux domestiques Se dérobe au fracas des tempêtes publiques , Et dans un doux abri trompant tous les regards, Cultive ses jardins, les vertus et les arts ! • Tel, quand des triumvirs la main ensanglantée Disputoit les lambeaux de Rome épouvantée , Virgile, des partis laissant rouler les flots, Du nom d'Amaryllis enchantoit les échos. Nul mortel n'eût osé, troublant de si doux charmes...
Page 1271 - Sire, qu'aucun citoyen, dans votre royaume, n'est assuré de ne pas voir sa liberté sacrifiée à une vengeance; car personne n'est assez grand pour être à l'abri de la haine d'un ministre, ni assez petit pour n'être pas digne de celle d'un commis des fermes (1).
Page 1111 - Dei et jusiiliam ejus; et hœc omnia adjicientur vobis, le poete, auquel l'Académie accorde l'accessit et une médaille d'or, a changé plutôt que corrigé les défauts qui se mêlaient d'abord à l'éclat lyrique de son ouvrage; mais de nobles pensées, de beaux vers et une aspiration vers l'avenir pleine de morale et de poésie réclamaient la distinction que l'Académie lui décerne, et qui n'a pas fait sortir de l'anonyme un nom destiné, nous le croyons, à la gloire. Deux autres mentions...
Page 1292 - ... déclarés d'avance et à jamais incapables de faire corps dans notre royaume, soumis à la police ordinaire pour l'observation des fêtes, ne tiendront de la loi que ce que le droit naturel ne nous permet pas de leur refuser, de faire constater leurs naissances, leurs mariages et leurs morts, afin de jouir, comme tous nos autres sujets, des effets civils qui en résultent.

Informations bibliographiques