Œuvres complètes. Éd. augmentée et rédigé par m. de Septchênes, Band 2

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 206 - Grece s'asserabloient encore à Platée le 27 du mois panemus , pour offrir , en mémoire de cette éclatante journée , un sacrifice solemnel à Jupiter libérateur. « Qu'on » ne s'étonne pas , ajoute-t-il , d'une telle » irrégularité dans les calendriers de ce » tems-là ; la science de l'astronomie est » à présent mieux cultivée qu'elle ne » l'était alors. Nous voyons que le com...
Seite 195 - Boëdromion; jour qui, répondant au cinquième do la lune , précédoit la pleine lune de dix jours entiers. Il en donne pour preuve , que le sacrifice d'actions de grâces ,' offert depuis tous les ans au temple de Diane ou d Ilccaté Agrotera , se faisoit le six de Bocdromion.
Seite 203 - En 480 , c'esi-à-dire , dix ans après le combat de Marathon , les Spartiates attendirent que le temps des Carnia fût écoulé , pour envoyer un renfort aux troupes qui défendoient le défilé des Thcrmopyles avec Léonidas j ce second fait explique et confirme le premier.
Seite 212 - Aristide fit ordonner que tous les quatre ans à pareil jour, on célébreroit des jeux sous le nom d'Eleiitlieria. ou de délivrance. Les Platéens ajoutèrent un sacrifice funèbre en l'honneur des Grecs tués dans le combat : Plutarque en décrit les cérémonies, et le détail qu'il en fait est très-important ; par ce qu'il nous montre en quoi les sacrifices héroïques différoient de ceux qui s'offroient aux dieux. Les premiers se nommoieut 'Evaji37*of ou î\-âjiap.<t, vénération , respect...
Seite 195 - Plutarque même, il qu'il se passa plusieurs jours entre ces deux événemens ; » et que si le sacrifice s'est offert le six de Boëdromion, » la bataille doit être de la lune précédente ». C'est ce que prouve très-bien M.
Seite 195 - Marathon , où les Athéniens et les Platéens seuls défirent l'armée de Darius , dit que les Lacédémoniens ne purent joindre leurs troupes à celles d'Athènes , parce qu'un motif de religion ne leur avoit pas permis de partir avant la pleine lune ; et qu'elles n'arrivèrent que quelques jours après la victoire. Plutarque prétend que le fait est absolument faux, parce que , selon lui, la...
Seite 203 - Thermopiles avec Léonidas : ce second fait explique et confirme le premier. Le mois carnius de Sparte et des autres Doriens du Péloponnèse répondoit au mois attique métagéitnion. La pleine lune de ce mois , le second de l'année...
Seite 260 - ... avoient reçu trop légèrement plusieurs traditions historiques , qui n'étoient pas appuyées sur des preuves assez solides , ils se firent un point d'honneur de purger l'ancienne histoire de toutes les...

Bibliografische Informationen