Revue de Bretagne et de Vendée, Band 6

Cover
J. Forest ainé, 1859

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 152 - La raison est en quelque sorte le pont jeté entre la psychologie et l'ontologie , entre la conscience et l'être; elle pose à la fois sur l'une et sur l'autre; elle descend de Dieu et s'incline vers l'homme ; elle apparaît à la conscience comme un hôte qui lui apporte des nouvelles d'un monde inconnu dont il lui donne à la fois et l'idée et le besoin. Si la raison était personnelle, elle serait de nulle valeur et sans aucune autorité hors du sujet et du moi individuel. Si elle restait à...
Seite 287 - ... réalité ; les chagrins dont on devrait mourir et dont on ne meurt pas font un déplacement dans le caractère comme dans les intérêts et dans toute l'existence. L'harmonie, l'équilibre sont rompus, on n'est plus rien.
Seite 151 - Ici comme ailleurs , comme partout , comme toujours , je me prononce pour cette méthode , qui place le point de départ de toute saine philosophie dans l'étude de la nature humaine et par conséquent dans l'observation , et qui s'adresse ensuite à l'induction et au raisonnement , pour tirer de l'observation toutes les conséquences qu'elle renferme.
Seite 154 - La raison atteint aussi bien les êtres que les phénomènes ; elle nous révèle le monde et Dieu avec la même autorité que notre existence et la moindre de ses modifications , et l'ontologie est tout aussi légitime que la psychologie , puisque c'est la psychologie qui , en nous éclairant sur la nature de la raison, nous conduit elle-même à l'ontologie. L'ontologie , c'est la science de l'être ; c'est la connaissance de notre existence personnelle , celle du monde extérieur, celle de Dieu....
Seite 150 - En effet, pour recueillir et réunir les vérités éparses dans les différents systèmes, il faut d'abord les séparer des erreurs auxquelles elles sont mêlées ; or, pour cela , il faut savoir les discerner et les reconnaître : mais, pour reconnaître que telle opinion est vraie ou fausse, il faut savoir soi-même où est l'erreur et où est la vérité; il faut donc être ou se croire déjà en possession de la vérité, et il faut avoir un système pour juger tous les systèmes.
Seite 59 - Dieu encore. La foi s'attache aux symboles ; elle y contemple ce qui n'y est pas , ou du moins ce qui n'y est que d'une manière indirecte et détournée : c'est là précisément la grandeur de la foi, de reconnaître Dieu dans ce qui visiblement ne le contient pas. Mais l'enthousiasme et la foi ne sont pas , ne peuvent pas être les derniers degrés du développement de l'intelligence humaine; En présence du symbole , l'homme , après l'avoir adoré, éprouve le besoin de s'en rendre compte. Se...
Seite 155 - ... c'est un Dieu à la fois vrai et réel , à la fois substance et cause, toujours substance et toujours cause , n'étant substance qu'en tant que cause...
Seite 150 - ... mettre d'accord deux adversaires passionnés , en leur montrant que les opinions pour lesquelles ils se combattent ne sont pas en elles-mêmes inconciliables, et qu'avec quelques sacrifices réciproques il est possible de les faire aller ensemble. L'éclectisme était déjà dans la pensée de Platon ; il était la prétention déclarée, légitime ou non, de l'école d'Alexandrie.
Seite 59 - Parvenue là, sans doute l'humanité est arrivée bien haut : mais atelle atteint sa borne infranchissable? Toute vérité, c'est-à-dire , ici , tous les rapports de l'homme et du monde à Dieu sont déposés, je le crois , dans les symboles sacrés de la religion. Mais la pensée peut-elle s'arrêter à des symboles?
Seite 305 - ... avec deux épées courtes et larges, deux hallebardes, deux piques de vingt-deux pieds de long, deux ou trois cottes ou chemises de mailles dans le petit coffret plein de son, deux fortes arbalètes de passe avec leurs bandages et garrots (traits) dedans.

Bibliografische Informationen