Abbildungen der Seite
PDF

BATAILLES NAVALES

LA FRANGE

[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][subsumed][ocr errors][graphic][ocr errors][merged small]

11 existe une contradiction dans la 'relation de la bataille d'Aboukir (tome 1II) par suite d'une erreur de copiste. Il est dit à la ligne 8 de la page 104: « Criblé et démâté de ses deux mâts de derrière, il était d'ailleurs assez difficile au Franklin de se dégager. » II faut lire dès lors à la ligne 13 de la page suivante : « Aussi, démâté déjà de son grand mât et de son mât d'artimon, force lui fut d'amener son pavillon ;... »

Afin qu'aucune confusion ne soit possible sur la position hiérarchique des trois contre-amiraux qui se trouvaient à Aboukir, il n'est peut-être pas inutile de dire aussi que le contre-amiral Villeneuve ne devint le commandant en chef de l'escadre, après la mort du vice-amiral Brueys, que par suite de la reddition du Franklin. — Vol. III, p. 106,1. 2i.

[ocr errors]

DE

LA FRANGE

O. TROUDE

ASCIEN OFFICIER DE MARINK

publié

Pa» P. LEVOT

CONSERVATEUR DE LA RIBLIOTHÈODE DE PORT ju. bHEST

, dn ministre de l'instnictton publique pour lr>, travaui tiistoviqueit, «te.

TOME QUATRIÈME

PARIS
CHALLAMEL AÎNÉ, ÉDITEUR

LIBRAIRE COMMISSIONNAIRE FOUR LA MARINE, LES COLONIES ET L'OBIENT

27, rue d« Bellechasse, et 30, rue des Boulangers

« ZurückWeiter »