Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

LES

1

MÉTAMORPHOSES

D’O V I D E.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

S O M M A I R E

DU LIVRE SIXI Ë M E.

MINERVE quitte les muses, et se transporle en Lydie pour punir Arachné, qui se vantoit d'être aussi habile qu'elle dans l'art de travailler à la tapisserie. Toutes deux se mettent à l'ouvrage, et représentent divers changemens. Minerve, piquée de ne trouver rien à redire dans la tapisserie de sa rivale, la transforme en araignée. Niobé, qui avoit connu Arachné, n'apprit point par cet exemple à respecter les dieux. Elle osa se préférer à Latone dans le temple même de cette déesse, parce qu'elle avoit quatorze enfans, et que Latone n'en avoit que deux. Mais les deux enfans de Latone tuèrent à coups de flèches ceur de Niobé. Cette malheureuse mère, immobile de douleur, est changée en une statue de marbre. Les Thébains, effrayés, n'en eurent que plus de respect pour la mère de Diane et d'Apollon. Un d'entre eux dit qu'en passant par la Lycie, il avoit vu un ancien autel élevé à cette déesse sur le bord d'un étang: c'étoit un monument de sa vengeance. Des paysans l'ayant insultée, elle les métamorphosa en grenouilles. Un autre Thébain rapporta -dessus la punition de Marsyas, écorché tout vif par Apollon, et dont le sung formà le fleuve qui porte ,son nom dans la Phrygie. Pélops pleure la mort de Niobé, il déchire ses vêtemens, et on apperçoit son épaule d'ivoire. Toutes les villes de la Grèce envoient des députés aux Thébains pour prendre part à leur tristesse. Athènes seule ne put s'acquitter de ce devoir : des barbares assiégeoient ses portes. Térée, roi de Thrace, les met en fuite. Pandion, roi d'Athènes, pour reconnoître ce service, lui donne en mariage Procné, une de ses filles. De cette union naquit Itys. Quelque temps après sa naissance, Procné pria son époux de faire un voyage à Athènes pour lui amener soeur Philomèle, qu'elle brûloit de revoir. Il part, il arrive au palais de Pandion, obtient de lui Philomèle pour quelque temps; mais, au lieu de la mener à Procné, il lui fait violence dès qu'ils furent débarqués, il lui arrache la langue, et l'enferme dans une sorte de forteresse au milieu d'un bois. Philomèle trouve moyen de faire savoir son malheur à Procné. Celle-ci choisit pour se venger le temps des fêtes de Bacchus. Alors, accompagnée d'une troupe de bacchantes, elle court à la prison de sa soeur, l'amène au palais dans l'absence de Térée, tue son propre fils Itys, et fait cuire ses membres. Térée de retour, ignorant tout ce qui s'éloit passé, se met à table. On lui sert son fils : il mange, sans le savoir, de ce mets détestable. Sur la fin du repas, Philomèle et Procné paroissent, lui dévoilent cet horrible mystère, et lui jettent la tête d'Itys. Il se lève en fureur pour les poursuivre; mais elles lui échappent, changées, Procné en hirondelle, et Philomèle en rossignol. Luimême il est métamorphosé en huppe, et Itys en faisan.

Pandion apprit ces tristes nouvelles et mourut de douleur. Érechthée son successeur eut deux filles renommées pour leur beauté, Procris et Orithye. Céphale épousa Procris; Orithye fut enlevée par

le vent

« ZurückWeiter »