Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

des chasseurs, on le vit s'élancer avec la vîs tesse de l'éclair qui fend la nue. Lá forêt retentit du bruit effroyable qu'il fit en sortant, et tous les arbres sur son passage furent renversés. Cependant les chasseurs jetèrent un grand cri en lui présentant l'épieu pour l’arrêter : mais ce fier animal franchit tous les obstacles, et écarta , à coups de défenses, les chiens lancés contre lui.

Le premier trait fut lancé par Échion, et ne perça qu'un tronc d'érable. Celui de Jason paroissoit devoir s'enfoncer dans le corps de l'animal, s'il n'eût été jeté avec trop de force: il vole au-delà sans l'effleurer.

Grand Apollon, s'écrie Mopsus, prêtre de ce dieu , si je t'honore, si je suis consacré à ton service , puissé-je par ton secours frapper le monstre! Apollon exauca, autant qu'il le put, sa prière : le javelot frappa le sanglier, mais sans le blesser; tandis qu'il traversoit l'air, Diane en avoit enlevé la pointe.

Cependant le coup ranime la fureur de ce terrible animal, et l'on vit sortir de ses yeux et de sa gueule un feu étincelant comme la foudre. Tel qu'une machine qui sape avec impétuosité les murailles d'une ville, ou tel

و

qu'une tour pleine de soldats qui lancent des traits, le 'monstre s'élance au milieu des chas: seurs, en frappant de tous côtés. Il renverse Eupalamon et Pélagon ; qui conduisoient l'aile droite : on les relève à demi morts. Mais Énés simus, fils d'Hippocoon, ne put éviter ses morsures fatales; le fougueux animal l'atteignit dans sa fuite, et lui coupa les nerfs du jarret. Nestor même étoit en danger de ne point voir la guerre de Troie; mais, poursuivi par ce redoutable ennemi, il s'appuya sur son javelot et s'élança sur un arbre voisin, d'où il put voir en sûreté sa rage inutile. Le sanglier enfonce ses dents dans un arbre pour les aiguiser, et, transporté d'une fureur nouvelle, il se jette sur Othryas et lui emporte la cuisse:

F A BL E I X.

Atalante seule blesse légèrement le sanglier.

Mais les deux fils de Tyndare , qui devoient un jour éclairer le ciel de feux étincelans, faisoient écumer sous eux leurs cþevaux plus blancs que la neige. Tous deux jeunes, ,

11.

[ocr errors]

brillans, balançoient dans leurs mains leurs dards meurtriers; tous deux auroient percé le monstre, s'il ne se fût caché dans des buissons impénétrables. Télamon l'y poursuit: mais une racine d'arbre l'arrête dans sa course et le fait tomber. Tandis que Pélée le relève, Atalante met la flèche sur son arc, et atteint le sanglier sous l'oreille. Le sang coule de cette foible blessure, et rougit légèrement les soies d'alentour. Ce succès la flatta moins encore que Méléagre. Il le remarqua le premier, et le fit remarquer à ses compagnons. Vous remporterez, ajouta-t-il, le digne prix de votre yaleur.

Tous les héros en rougissent, et lancent aussitôt une grêle de traits, qui se puisent par leur multitude. Ancée, qui se vantoit de montrer par son exemple combien le bras d'un homme est supérieur en force à celui d'une femme, lançoit son javelot; mais il tombe sous les défenses mortelles et baigne la terre de son sang. Les traits pleuvent inutilement autour de l'animal, qui paroît invulnérable.

F Á B L E X.

Mėléagre tue le sanglier, et fait présent de

sa hure à Atalante. Ses oncles indignés veulent joindre la violence aux reproches, et il tes tue.

Le fils d'Enée lance deux javelots : l'un s'enfonce dans la terre, l'autre au milieu du dos de la bête furieuse. Tandis que le sanglier s'agitoit dans un tournoiement rapide pour arracher le dard de la plaie, vomissant des flots d’écume et de sang avec des rugissemens épouvantables, le jeune héros lui

passa son épień à travers les flancs. Alors mille

ap: plaudissemens, mille cris cle joie, font retentir les airs. On accourt de toutes parts, on veut toucher la main du vainqueur, on considère avec étonnement la masse énorme de ce monstre étendu sur la terre et on craint

[ocr errors]

* Virgile dit en parlant du géant Cacus domté par Hercule:

Pedibusque informe cadaver
Protralitur. Nequeunt'expleri corda tuendo
Terribiles oculos, vultum , villosaque seuis
Pectora semiferi, atque extinctos faucibus ignes.

(Æn. lib. VIIT, V. 264) juin

encore de le toucher : mais chacun veut ce pendant tremper ses traits dans son sang.

Méléagre foule d'un pied triomphant cette tête horrible, la coupe, et la présente à Atalante. Recevez, lui dit-il, cette dépouille qui m'appartient, et partagez l'honneur de ma victoire.

Atalante voit avec joie ce présent, et la main qui le fait. Mais toute la troupe en murmure. Les deux fils de Thestias sur-tout ne peuvent contenir leur jaloux ressentiment: Non, non, dirent-ils à Atalante, vous n'usurperez pas ainsi en notre présence un honneur qui n'est dû qu'à nous seuls. C'est sans aucun droit que votre amant vous préfère à nous : votre beauté n'est qu'un foible titre pour vous mériter cette faveur.

En même temps ils lui arrachent la dépouille aux yeux de Méléagre. Apprenez, s'écrie le prince transporté d'une juste fureur, apprenez, vous qui osez m'enlever mes droits et mon honneur, que la vengeance suit de près la menace.

Il dit, et plonge son javelot dans le sein de Plexippe. Toxée balançoit entre l'envie de venger son frère et la crainte d'un pareil sort:

« ZurückWeiter »