Revue des études historiques, Volumes 10 à 11

Couverture
1843
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 340 - Nous venons de renouveler notre serment d'être fidèles à la nation , de maintenir la liberté et l'égalité ou de mourir à notre poste. Nous ne sommes pas des parjures. Signé : André, maire, et Rohart, secrétaire greffier.
Page 126 - Bientôt ils vous diront que les plus saintes lois, Maîtresses du vil peuple, obéissent aux rois; Qu'un roi n'a d'autre frein que sa volonté même ; Qu'il doit immoler tout à sa...
Page 126 - Corrompant de vos mœurs l'aimable pureté, Ils vous feront enfin haïr la vérité, Vous peindront la vertu sous une affreuse image. Hélas! ils ont des rois égaré le plus sage.
Page 435 - Histoire des progrès de la civilisation en Europe, depuis l'ère chrétienne jusqu'au XIXe siècle, 6 vol.
Page 79 - Histoire impartiale et critique du rigorisme moderne en matière de prêt de commerce, ou la législation française et la doctrine de l'église catholique sur le prêt à intérêt, justifiées des imputations de la plupart des séminaires de France.
Page 124 - Ce roi fils de David, où le chercherons-nous? Le Ciel même peut-il réparer les ruines De cet arbre séché jusque dans ses racines ? Athalie étouffa l'enfant même au berceau.
Page 126 - Entre le pauvre et vous vous prendrez Dieu pour juge ; Vous souvenant, mon fils, que, caché sous ce lin, Comme eux vous fûtes pauvre, et comme eux orphelin.
Page 302 - Il ya quelques années, il reçut du roi la croix d'honneur, sur l'heureuse initiative d'un de nos confrères, alors ministre de l'instruction publique ; le livre qu'il vient de publier est écrit dans notre langue avec cette netteté , cette abondance , ce tour vif et simple auquel nous croirons toujours reconnaître un talent indigène ; et enfin . quoique naturalisé Suisse , l'auteur de ce livre , le père Girard , est Français d'origine.
Page 102 - Si le Tout-puissant n'établit sa maison , L'homme y travaillant se peine outre raison : Vous veillez sans fruit, la cité défendant, Dieu ne la gardant.
Page 40 - Annales scientifiques, littéraires et industrielles de l'Auvergne , publiées par l'Académie des sciences , belles-lettres et arts de Clermont-Ferrand , sous la direction de M.

Informations bibliographiques