Dictionnaire d'orfèvrerie, de gravure et de ciselure chrétiennes. (3. Encycl. théol., tom.27).

Cover
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 244 - Si quelqu'un m'aime, il gardera ma parole; et mon Père l'aimera : et nous viendrons à lui, et nous ferons en lui notre demeure.
Seite 287 - ... méconnaissable la créature faite à l'image de Dieu. On me demande comment j'ai appris ces vérités, puisqu'il est avéré que jamais je n'ouvris un livre de religion, jamais je ne lus une seule page de la Bible, et que le dogme du péché originel, totalement oublié ou nié par les Juifs de nos jours, n'avait jamais occupé un instant ma pensée ; je doute même d'en avoir connu le nom. Comment donc suis-je arrivé à cette connaissance? Je ne saurais le dire. Tout ce que je sais, c'est...
Seite 63 - L'attitude, naturelle pourtant, est aussi poétique que possible. — Ce tableau respire une volupté excessive, et montre dans l'auteur un homme capable de...
Seite 771 - Maintenant, regarde, cher fils ; ta femme met des lépreux dans ton propre lit, sans que je puisse l'en empêcher : elle veut te donner la lèpre ; tu le vois toi-même. » En entendant ces paroles, le duc ne put se défendre d'une certaine irritation, et enleva brusquement la couverture de son lit. Mais au même moment, selon la belle expression de l'historien, le Tout-Puissant lui ouvrit les yeux de l'âme, et, au lieu du lépreux, il vit la figure de Jésus-Christ crucifié, étendu dans son lit.
Seite 557 - Au commencement, je l'avoue, j'étais saisie d'une excessive frayeur en voyant ainsi mon corps élevé de terre. Car quoique l'âme l'entraîne après elle avec un indicible plaisir quand il ne résiste point, le sentiment ne se perd pas; pour moi du moins, je le conservais de telle sorte que je pouvais voir que j'étais enlevée de terre... " « ...Souvent mon corps en devenait si léger, qu'il n'avait plus de pesanteur; quelquefois c'était à un tel point, que je ne sentais presque plus mes pieds...
Seite 531 - Kniebrechen, casse-genou . distribuer aux pauvres, elle se trouva tout à coup en face de son mari qui revenait de la chasse. Etonné de la voir ainsi ployant sous le poids de son fardeau, il lui dit :
Seite 211 - Histoire divine de la trèssainte vierge Marie , mère de Dieu, manifestée dans ces derniers siècles par la sainte Vierge à la sœur Marie de Jésus, abbesse du couvent de l'Immaculée Conception de la ville í¿' Agreda , et écrite par cette même sœur par ordre de ses supérieurs et de ses confesseurs ; Marseille, 1696.
Seite 62 - Henri vivait dans une si grande pureté d'âme, un tel détachement de la terre et un tel goût du ciel, que Dieu lui faisait connaître les choses de l'autre vie et lui apprenait ce qui se passait dans le paradis, l'enfer et le purgatoire; les âmes innombrables de ceux qui mouraient lui apparaissaient et lui révélaient leur état, leurs joies ou leurs peines. Il vit entre autres l'âme d'un nommé Eckard; ce saint homme lui raconta qu'il était dans le ciel, heureux , inondé d'une gloire ineffable...
Seite 622 - L'éternelle Sagesse disparut, et laissa son cœur plein de pensées célestes et d'enthousiasme pour sa beauté. D'où peut donc, disait-il, venir tant d'amour, d'amabilité, de beauté, de splendeur, de grâces et de charmes? tant de choses précieuses peuvent-elles avoir une autre origine que le sein fécond dp la Divinité même?
Seite 522 - L'amour est admirable pour aiguiser l'imagination afin quelle pénètre jusqu'à l'extérieur. L'amour donc fil passer les tour» ments intérieurs de ce grand amant saint François jusqu'à l'extérieur et blessa le corps du mesme dard de douleur duquel il avait blessé le cœur.

Bibliografische Informationen