Shakspeare, saggio biografico critico. Il Tamici, carme

Cover
Coi tipi di A. Arzione E. G., 1855 - 77 Seiten

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 25 - Desiring this man's art and that man's scope, With what I most enjoy contented least; Yet in these thoughts myself almost despising, Haply I think on thee...
Seite 43 - ... voulu prendre la peine de vous confuter sur l'article de Shakespeare dans la seule langue que vous entendez. En écrivant cette pauvre apologie de ce poète, je ne cherche pas a me donner pour un maìtre passé dans votre langue, quoique, a vrai dire, je l'aie beaucoup étudiée.
Seite 8 - Les Anglais pensent profondément ; Leur esprit, en cela, suit leur tempérament; Creusant dans les sujets, et forts d'expériences, Ils étendent partout l'empire des sciences. Je ne dis point ceci pour vous faire ma cour ; Vos gens, à pénétrer, l'emportent sur les autres ; Même les chiens de leur séjour Ont meilleur nez que n'ont les nôtres.
Seite 42 - Figurez-vous, messieurs, Louis XIV dans sa galerie de Versailles, entouré de sa cour brillante; un Gilles couvert de lambeaux perce la foule des héros, des grands hommes, et des beautés qui composent cette cour; il leur propose de quitter Corneille, Racine, et Molière, pour un saltimbanque qui a des saillies heureuses, et qui fait des contorsions. Comment croyez-vous que cette offre serait reçue?
Seite 43 - ... l'animosité possible pour le rendre abominable à l'Académie française et à tout l'univers? N'est-ce pas là une duplicité qui révolte? une effronterie de contradiction, dont une poissarde de la halle rougirait comme une coquine?
Seite 8 - Anglo talvolta, che profondi e forti, Non meno che i pensier, vanta gli affetti, Alle più amate ceneri destina Nelle sue tanto celebrate ville, Ove per gli occhi in seno, e per gli orecchi Tanta m'entrava e sì innocente ebbrezza. Oh! chi mi leva in alto, e chi mi porta Tra quegli ameni, dilettosi, immensi Boscherecci teatri? Oh! chi mi posa Su que...
Seite 20 - Un de leurs plus ordinaires passetemps n'est pas seulement de cracher sur le parterre, mais encore d'y faire voler des lumignons de chandelle, et s'ils y aperçoivent quelqu'un proprement vêtu, ou un chapeau à bouquet de plumes, c'est là qu'ils tâchent de s'adresser, parce qu'ils le peuvent faire impunément».
Seite 74 - L'orne sans la farder, traite avec indulgence Ses caprices charmans, sa noble négligence, Sa marche irrégulière, et fait naître avec art Des beautés du désordre, et même du hasard. Chacun d'eux a ses droits ; n'excluons l'un ni l'autre ; Je ne décide point entre Kent et Le Nôtre ' *. L'un, content d'un verger, d'un bocage, d'un bois, Dessine pour le sage, et l'autre pour les rois.
Seite 42 - ... la tête de l'Académie. La conclusion fut très-applaudie : Figurez-vous, Messieurs, Louis XIV dans sa galerie de Versailles, entouré de sa cour brillante; un Gille s'avance couvert de haillons, et propose à cette assemblée d'abandonner les tragédies de Racine pour un saltimbanque qui fait des contorsions, et qui a des saillies heureuses. Cette vive et singulière prosopopée ne décide en rien la question ; et on ne peut raisonnablement l'admettre comme un jugement définitif sur Shakspeare....
Seite 20 - Ils mènent le plus souvent des courtisanes dans les loges, où ils font un si grand fracas, et quelquefois des actions si surprenantes, et qui blessent si fort la retenue que l'on doit du moins avoir en public, qu'il fautl'avoir vu pour le croire.

Bibliografische Informationen