Abbildungen der Seite
PDF

dront le mieux à l'examen sur la géométrie, la théorie du pilotage, les éléments de tactique et la manœuvre des gréments, ainsi que sur toutes les manœuvres, mouvements et évolutions des bâtiments naviguant seuls, et sur la pratique du canonnage. Art. 7. Le grade de lieutenant de vaisseau sera conféré aux enseignes de vaisseau les plus anciens dans ce grade et qui, étant âgés de vingt-six ans au moins, et ayant soixante mois effectifs de navigation, auront en outre satisfait à un examen sur l'abattage des vaisseaux en quille, sur l'arrimage et les moyens de rétablir ou de conserver dans la navigation l'assiette et les tirants d'eau les plus avantageux; sur l'exécution des signaux ou tactique navale; sur les dispositions avant, pendant et après le combat ; sur les lois de police ou de discipline militaire et celles pénales pour la marine. Art. 8. Les places de capitaines de frégate, capitaines de vaisseau, et chefs de division seront données à des officiers du grade immédiatement inférieur à celui à occuper, la moitié à l'ancienneté, et l'autre moité au choix du Directoire exécutif. Le même jour, 3 brumaire an IV, le Directoire exécutif rendit cet autre décret concernant les officiers de vaisseau. Art. 1. Le corps actuel des officiers de vaisseau est supprimé. Art. 2. Il sera créé un corps d'officiers de marine ainsi composé : 8 vice-amiraux ; 16 contre-amiraux ; 50 chefs de division; 100 capitaines de vaisseau ; 180 capitaines de frégate; 400 lieutenants de vaisseau ; 600 enseignes de vaisseau. Art. 3. Le titre d'amiral n'est que temporaire ; il sera conféré à tout officier général commandant une armée navale de quinze vaisseaux et au-dessus, et seulement pendant la durée de la campagne. Art. 4. Il sera nommé de suite 5 vice-amiraux, 12 contreamiraux, 40 chefs de division, 80 capitaines de vaisseau, 140 capitaines de frégate. Le nombre des lieutenants et des enseignes de vaisseau sera complété. Art. 5. Les vice-amiraux et contre-amiraux seront choisis parmi les officiers génénaux actuels de la marine et les capitaines de vaisseau de première classe. Les chefs de division, parmi tous les capitaines de vaisseau actuels. Les capitaines de vaisseau, parmi les capitaines de frégate et les lieutenants de vaisseau actuels et parmi les capitaines de commerce qui, ayant commandé pendant trente-six mois, soit au long cours, soit en course, ont en outre servi en qualité d'officiers sur les vaisseaux de guerre de l'État, depuis la révolution. Les capitaines de frégate seront choisis parmi les lieutenants et enseignes de vaisseau entretenus et non entretenus, actuellement au service, et parmi les capitaines de commerce qui ont commandé pendant vingt-quatre mois, soit au long cours, soit en course (1). Art. 8. Les vice-amiraux, pour le complément de l'article 2, seront choisis parmi les contre-amiraux en activité de service et parmi les généraux de la marine qui n'auront pas participé à la première formation. Les contre-amiraux seront choisis parmi les contre-amiraux et les chefs de division qui n'auront pas été l'objet du premier choix. Les chefs de division seront choisis parmi les capitaines de vaisseau en activité de service et parmi ceux qui n'auront pas été placés lors du premier choix. Les capitaines de vaisseau seront choisis parmi les capitaines de frégate et parmi les lieutenants de vaisseau qui n'auront pas participé à la première formation. Les capitaines de frégate seront choisis parmi les lieutenants de vaisseau en activité de service et parmi les

(1) Je répète que les articles qui n'ont pas directement trait à la nomination ou à l'avancement des officiers n'ont pas été transcrits.

enseignes de vaisseau entretenus et non entretenus qui n'auront pas été nommés lors du premier choix. Le nombre des lieutenants de vaisseau sera complété, s'il y a lieu, en nommant de la manière ci-dessus indiquée, à la moitié des places vacantes, ceux des lieutenants et enseignes actuellement au service qui n'auront pas participé à la première formation, et en donnant l'autre moitié aux enseignes de vaisseau d'après leur ancienneté de service. Art. 13. Après le complément, les remplacements, s'il y a lieu, se feront de la manière suivante : la moitié des places dans tous les grades sera donnée, à l'ancienneté, aux officiers du grade immédiatement inférieur ; l'autre moitié sera au choix du Directoire exécutif, pour ceux qui auront exercé les fonctions de ce grade pendant neuf mois au moins. Les neuf dixièmes des places d'enseigne de vaisseau seront donnés au concours, d'après les lois, et le Directoire exécutif pourra disposer du dixième restant en faveur des maîtres entretenus et autres officiers-mariniers qui seront jugés susceptibles d'être promus au grade d'enseigne de vaisseau. Art. 16. Le commandement d'une armée navale ou d'une escadre ne pourra être confié qu'à un officier général de la marine. Toute division de trois vaisseaux de ligne, ou ayant une destination particulière, sera commandée par un officier général, ou au moins par un capitaine de vaisseau.

Les événements survenus pendant l'année précédente, tant en Europe que dans les colonies, avaient nécessité un grand développement de forces navales. On sentit bientôt le besoin d'en régulariser la répartition, et l'on songea d'abord à établir un service permanent de protection de la marine du commerce. La surveillance du cabotage, sur toutes les côtes de la France, fut confiée à des commandants particuliers qui relevaient des commandants en chef des escadres de l'Océan et de la Méditerranée. Le contre-amiral Vanstabel commandait la division de la mer du Nord et, sous lui, le capitaine de vaisseau Meynne était chargé du service sur la côte depuis le Texel jusqu'à Calais. Le contre-amiral Cornic Dumoulin (Pierre) avait le commandement des forces employées dans la Manche, depuis Calais jusqu'à l'Abervrac'h, à quelques milles au Nord de Brest. Le capitaine de vaisseau Pillet avait le commandement supérieur des convoyeurs de Brest au Pertuis d'Antioche et, sous sa direction, le lieutenant de vaisseau Fayaut surveillait le cabotage de Camaret. Les lieutenants de vaisseau Hallay et Poydras étaient chargés de diriger la navigation de Brest, le premier pour le N.-O. de la Manche, l'autre pour la partie S.-E. Le capitaine de vaisseau Letorzec avait la direction des convois du Pertuis d'Antioche à la côte d'Espagne. Le lieutenant de vaisseau Aluse était chargé de protéger le cabotage de la Gironde. Ce service était fait par quelques frégates et corvettes, mais généralement par des avisos. Une division de 5 frégates, sous le commandement du contre-amiral Ledall Tromelin, fut en outre établie en croisière dans le golfe de Gascogne, avec mission de se porter partout où sa présence serait nécessaire.

On a vu (1) qu'une division sous les ordres du contreamiral Renaudin était partie de Brest à la fin du mois de décembre 1794, pour aller porter des munitions de guerre à Toulon, et que le vice-amiral Villaret Joyeuse qui com

(1) Page 366.

mandait l'armée navale du premier de ces deux ports, était

également sorti avec ses vaisseaux pour l'accompagner

jusques en dehors du golfe de Gascogne. En outre des fré

gates et des bâtiments de moindre force, l'armée navale et

la division réunies formaient un total des 35 vaisseaux que

voici :

Canons.

118 Montagne. . . . . . . . . capitaine Vignot.
Villaret Joyeuse, vice-amiral.

Terrible. . . . .. . . . .. capitaine Bedout.

114 Nielly, contre-amiral.

Révolutionnaire. . . . . . capitaine Leguardun.
Majestueux. . . - . - . • - Lebeau.
Neuf-Thermidor (1).. . . - Dorré.

86 { Scipion. . . . . . . . . . — Huguet.
Inaomptable.. . . . . . . — Lamesle.
| Jemmapes. . . , . . . . . – Laffon.

Renaudin, contre-amiral.

Montagnard. . . . . . . . capitaine Richery.
Gasparin. . . . . . . . . — Lhermitte (Jean).
Trente-et-un-Mai. . . .. — Ganteaume (Honoré).
Alea andre.. . . . .. . . Guillemet.
Aquilon. . . . . . . . . . - Laterre.
Redoutable (2). . . . . . . — Moncousu.
Patriote. . . . . . . . . . Letendre.

78 Nestor. . . . . . . . o - Monnier.
Convention.. . . . . . . . Terrasson.
Pelletier.. . . . . . . - • - Raillard.
Trajan. - . . . . . . . . . - Leray.
Entreprenant. . . . . © e - Dufay.
Tyrannicide.. . . . . . . — Dordelin (Joseph).
Neptune. . . . . © - — Tiphaine.
Révolution. . . . . © © • • Laindet Lalonde.
Tourville. . . . . . . . . — Henry (Jean-Baptiste).
Marat. . . . . . © o 9 © - Lefranck.
Superbe. - . . . . . . . . Colomb.

ESCADRE LÉGÈRE.
Tigre. . • . .. .. . e • - Matagne.
Vanstabel, contre-amiral.

Zélé. . . . . . . . . . . .. capitaine Porlodec.
Jean Bart. . . . . .. . . - Pillet.

78 Téméraire. . . . . . . . . — Morel (Henry).
Fougueux. . . . . . . . e - Giot Labrier.
Eole. . . . . . . . . . . . - Trinqualéon.
Audacieux. . - . . . . . . Pilastre.
Mucius.. . . . . . . . e e – Larréguy.

Droits-de-l'Homme. . . . Cornic Dumoulin (Yves).

(1) Nouveau nom du Jacobin. (2) L'ancien Suffren.

« ZurückWeiter »