Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

M. GastelHer regarde les eaux de Noyers Comme toniques , fébrifuges, etc. Contrexeville. Village à six lieues de Bourbonne et à quatre de Mirecourt, placé dans un vallon près de la source d'eau minérale ferrugineuse, département des Vosges. Ses eaux sont très-salutaires dans les affections lymphatiques, scrophuleuses, etc. Fontenelle.

L'abbaye de ce nom se trouvoit près de la Roche-sur-Yon, à dix lieues de Nantes, dans le département de la Vendée. La source ferrugineuse coule dans un pré.

Ces eaux sont regardées, par les médecins des contrées environnantes, comme très-efficaces dans le cas d'atonie des viscères digestifs, d'engorgemens lymphatiques, et contre quelques maladies de la peau.

Watweilen

Cette petite ville du département du HautRhin, se trouve aji pied des Vosges, sur le penchant d'un coteau. Il y a deux sources d'eaux acidules ferrugineuses froides.

La même analogie se retrouve encore dans leurs vertus. On les emploie dans les engorgemens des viscères, les maladies lymphati» ques, etc.

Ferrières.

Petite ville du département du Loiret, située sur la rivière de Cléry; elle est à deux lieues et demie de Montargis, à quatre lieues de Nemours, et.à huit lieues de Fontainebleau.

M. Gastellifir a donné, avec succès,les eaux de Ferrières dans la dyssenterie chronique, l'ictère qui suit l'engorgement du foie.

Segray.

La fontaine d'eau minérale de ce nom est à une demi-lieue de Pithiviers, département du Loiret, dans un vallon charmant, environné de collines couvertes de vignes et de bois.

Les eaux de Segray jouisssnt d'une réputation méritée. On les vante surtout dans la chlorose et dans quelques maladies de langueur. Plusieurs médecins avoient avancé qu'elles avoient une propriété lithontriptique très-marquée. Passy.

Bourg près de Paris, sur la rive droite de la Seine. Les sources qui y sourdent se distinguent en anciennes et en nouvelles.

On s'accorde généralement sur les eaux médicinales de Passy. Elles sont excellentes , dit M. Alibert, dans les cas où il y a langueur de l'appareil digestif, dans la chlorose, les hémorragies passives, les affections scorbutiques, les engorgemens des viscères abdominaux, etc.; elles doivent être rangées parmi les eaux minérales ferrugineuses dont les vertus sont les plus puissantes.

Provins.

Petite ville du département de Seine et Marne; elle est située à douze lieues de Meaux, et à dixneuf de Paris.

L'usage des eaux de Provins n'est pas trèsrépandu : ces eaux ont cependant des propriétés très-énergiques; on les emploie dans l'hypocondrie, suite des lésions organiques de quelques viscères abdominaux, les fièvres intermittentes rebelles, et dans les convalescences accompagnées d'un état de langueur.

Alais.

Ville du département du Gard, au pied des Cévennes, à quatorze lieues de Montpellier, et à cent quarante de Paris. Les fontaines minérales de Daniel sont à un quart de lieue de la ville; elles sont formées de deux sources: i°. la Comtesse , 2°. la Marquise.

Sauvages recommande l'emploi de ces eaux dans les maladies bilieuses, la dyssenterie chronique , l'ictère, etc.

Cransac.

Bourg du département de l'Aveyron, à six lieues de Villefranche et à la même distance dé Rodez. Les deux sources sont distinguées seulement par les noms de Vieille et de Nouvelle.

Ces eaux sont administrées avec beaucoup de succès dans les engorgemens abdominaux.

Sërmaisé.

Bourg, sur la rive de la Saulx , à huit lieues" de Châlons, dans le département de la Marne; la source des eaux ferrugineuses se trouve près d'un bois, à un quart de lieue du bourg.

Les eaux de Sermaise sont toniques : on en vante les effets dans les affections calculeuses des reins et de la vessie, dans la chlorose, etc.

EAUX FERRUGINEUSES SULFATÉES.

Vais. Bourg du département de l'Ardèche, à six lieues de Privas et à huit du Puy. Oh y voit six sources, qui sont entre le bourg et le torrent de la Volane: i°. la source de la Madeleine, 2°. la Marie, 3°. la Marquise, 4°- la Dominique, 5°. la Saint-Jean, 6°. et la Camuse.

Les éloges que les auteurs donnent aux eaux de Vais sont justement mérités; on en préconiser l'emploi dans plusieurs maladies chroniques, notamment dans les hémorragies passives, Uf scorbut, etc.

Eaux salines.

On distingue les eaux salines thermales et les eaux salines froides: telle est la division la plus communément établie.

EAUX SALIMES THERMALES.

Plombières.

Petit bourg situé dans le département des Vosges: il est entouré de rochers et de montagnes , et éloigné de Nancy d'environ dix-sept lieues. On loue ordinairement les eaux de Plombières, comme jouissant d'une vertu éminente dans le traitement des obstructions des viscères, dans les hémoptysies, etc. Je crois qu'on les a beaucoup trop louées dans la curation des affections psoriques, etc. Sous ce point de vue , elles sont très-inférieures aux eaux de Barège; elles sont néanmoins très-convenables dans quelques occasions pour assouplir la peau , et appaiser les irritations dont elle est atteinte.

Luxeuil.

Petite ville du département de la Haute-Saône; elle est située au pied de la montagne des Vosges, à douze lieues de Besançon. Il y a cinq bains , communément désignés ainsi qu'il suit: i°. le bain des femmes, 2°. le bain des hommes, 3°. le bain neuf, 4°. le grand bain, 5°. le petit

« ZurückWeiter »