Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Roses muscades a gros.

Romarin a

Santal rouge

Calamus aromaticus a

Storax. i once.

Labdanum i

Clous de gerofle 36 grains.

Iris de Florence 36

Oliban 5 onces.

Nitre 4 gros-
Charbon i once.

Toutes ces substances doivent être sèches.

Vous réduisez ces substances en poudre trèsfine , et les incorporez avec suffisante quantité de mucilage de gomme adragant, fait à l'eau de fleur d'orange; vous en formez une pâte, dont vous composez vos pastilles, que vous mettez sécher.

Eau de miel; recette rapportée d'Angleterre.

Prenez trois livres d'esprit-de-vin; miel blanc, coriandre, de chaque huit livres; de vanille, trois gros; écorce récente de citron, un gros; gérofle, six gros; muscade, benjoin, storax, calamite, de chaque quatre gros; esprit de roses, de fleurs d'orange, de chaque cinq onces. Mettez le tout macérer dans lresprit-de-vin et les autres esprits, pendant vingt-quatre heures; distillez ensuite jasqu/à siccité; après cela, rectifiez par une seconde distillation pour l'usage.

Pot-pourri.

Violette 4 oiices.

Marjolaine 2

Thym 3

Roses rouges. . . ." 2

Mclilot. 2

Myrte 3

Lavande 8

Fleurs de romarin demi-once. Jeune baume

Laurier franc Œillet 8 onces.

Fleurs d'orange. . . , 12

Roses muscades. ........ 2

Clous de gérofle 2 gros.

Cannelle demi - once.

Poivre blanc concassé. . * 2 gros.

L'écorce râpée d'un citron.

A chaque fois que l'on met une des choses ci-dessus, il faut saupoudrer une poignée de sel, couvrir le pot, et n'y pas toucher de quarante-huit heures. Après ce temps, remuez le tout avec une cuillère de bois; ensuite lutez le pot avec de la pâte, et le laissez ainsi jusqu'à la Saint-Martin, sans y toucher; alors débouchez et ôtez la pâte; remuez bien le tout, et continuez ainsi deux fois par semaine. Il faut boucher avec de la cire les petits trous du couvercle du vase. Lorsque vous boucherez le pot avec de la pâte, vous déboucherez quelques-uns de ces petits trous; deux ou trois suffisent.

Lorsque le pot-pourri ci-dessus est fait, si vous en voulez un au vinaigre, prenez-en un tiers que Vous mettrez dans un plus petit pot, avec une pinte de fort vinaigre. Remuez avec une cuillère de bois; tenez toujours les trous du couvercle bien bouchés. Pour le premier pot-pourri, il faut un vase de douze pouces de haut, sur huit de diamètre, et pour celui au vinaigre , de neuf pouces de haut, sur huit de diamètre.

Fommade pour les lèvres gercées.

Prenez cire vierge, trois gros; faites-la fondre à une douce chaleur dans une demi-onc« d'amandes douces; ajoutez-y un morceau de racine d'orcanette, pour la colorer; et coulez ensuite dans des cartes ployées, afin de la laisser refroidir pour l'usage.

Vinaigre des quatre voleurs.

Sommités des deux absinthes, de romarin, de sauge, de menthe , de rue, de chaque une demi - once; fleurs de lavande , deux onces; calamus aromaticus , cannelle , gérofle , noix muscade, gousse d'ail, de chaque deux gros; camphre, une demi-once; vinaigre rouge, huit livres. On prend tous ces ingrédiens que l'on pile grossièrement, on coupe les gousses d'ail par tranches , et on met le tout dans un mat ras, ou une grande bouteille; on le laisse digérer pendant un mois ; alors on le tire pour l'usage, et on ajoute le camphre, qu'on aura auparavant dissous dans un peu d'esprit-de-vin.

CHAPITRE X.

Des provisions , et de la conduite de la maison et des domestiques.

L'article des provisions de la maison est très-important. Il faut, pour les domestiques , du beurre fondu, du lard, du petit-salé, du fromage, etc.; l'huile pour les domestiques et les lampes, la chandelle, etc.

Pour toute la maison, des pommes de terre, de l'oseille conservée en pots, pour l'hiver, etc. On doit charger de ces provisions un domestique, de confiance; il faut s'en faire rendre compte, et savoir ce qu'elles doivent durer.

Il est d'autres provisions plus précieuses, dont la maîtresse dela maison et ses filles doivent se charger: le riz, le vermicelle, la semoule, le sucre, le miel, les confitures, les pruneaux et les autres fruits secs , le pain - d'épice, les sirops, le café, le chocolat, le thé, l'huile fine et la bougie. Ces choses doivent être rangées en ordre dans des armoires; on doit savoir au juste quille en doit être la distribution, c'est-à-dire ce qu'il faut donner de riz ou de vermicelle pour un potage, suivant le nombre des personnes, et de même pour le thé , le café, etc.

« ZurückWeiter »