L'ancien barreau au Canada: conférence donnée devant le barreau de Québec dans la salle de la Cour d'assises au mois de février 1897

Cover
C. Theoret, 1897 - 91 Seiten
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 2 - Le pauvre en sa cabane, où le chaume le couvre, Est sujet à ses lois ; Et la garde qui veille aux barrières du Louvre N'en défend pas nos rois.
Seite 32 - Règlements avec la même peine avons nous vu que quinze Jurés Anglois contre Sept Jurés nouveaux Sujets, leur ont fait souscrire des Griefs en une Langue qu'ils n'entendoient point contre ces mêmes Règlements ; ce qui se prouve par leurs Protestations et par leurs Signatures qu'ils avoient...
Seite 18 - ... audessus de sa tête sera placé un écriteau portant, en caractères' gros et lisibles, ses noms, sa profession, son domicile, sa peine et la cause de sa condamnation.
Seite 33 - Mess" les Jurés anglois avoient autant de soumission pour les décisions sages du Gouverneur et de son Conseil, que nous en avons ; si par des Constitutions nouvelles, qu'ils veulent introduire pour nous rendre leurs Esclaves, ils ne cherchoient point...
Seite 52 - ... vous ne vous retirerez pas mécontents." Et le lendemain à l'audience qui était nombreuse, M. de Thou prononça ces remarquables paroles : "Dumoulin, hier, en plaidant, vous fîtes une proposition que je condamnai mal à propos ; c'est une faute dans laquelle je suis tombé par rapport à messieurs, dont je n'avais pas pris les avis, et par rapport à vous ; je supplie la cour et vous, et tous vos confrères aussi, de l'oublier.
Seite 30 - Guerre niême, elle a augmentée depuis la Paix faitte. Hé voilà comme elle nous a été procurée. Attachés à notre Religion, nous avons juré au pied du Sanctuaire une fidélité inviolable à Votre Majesté, nous...
Seite 22 - L'intendant recueillait les voix, commençant par le rapporteur, prenait à droite ou à gauche les avis, jusqu'au gouverneur qui disait le sien et l'intendant de même, qui ensuite prononçait l'arrêt. Cependant, si l'ordre des avocats ne fut pas toléré dans la colonie sous le régime français, plusieurs de ses représentants y occupèrent des positions de marque et rendirent des services éminents, soit dans l'administration de la justice, soit en formant des juges et des notaires éclairés....
Seite 5 - Comme un repas ambulant. our être heureux, je voudroispeu de chose: Esprit bien sain , tempérament de fer , D'argent comptant bonne et loyale dose, Glace en été , bon feu pendant l'hiver , Amis choisis , et livres tout de même, Un peu de jeu, sans pourtant m'y piquer, Point de procès , dispense de carême , Sommeil profond, facile à provoquer , Ni créanciers, ni , prêts à critiquer, Censeurs fâcheux , — beauté tendre et sincère , Point inégale , et n'aspirant à plaire Qu'à moi tout...
Seite 34 - Jurés et tous autres de diverses Professions, de conserver les Notaires et Avocats dans leurs Fonctions, de nous permettre de rédiger nos Affaires de famille en notre Langue, et de suivre nos Coutumes, tant qu'elles ne seront point Contraires au Bien général de la Colonie, et que nous ayons en notre Langue une Loy promulguée et des Ordres de Votre Majesté, dont nous nous déclarons, avec le plus inviolable Respect, l Les plus fidèles Sujets...
Seite 32 - Majesté, ou de ceux qui la représentent, qui ne connoissent point cette prétendue Liberté que l'on veut leur inspirer, de s'opposer à tous les Règlements, qui peuvent leur être avantageux, et qui ont assez d.'intelligence pour Connoître que leur Intérêt particulier les conduit plus que le Bien public — En effet que deviendroit le Bien Général de la Colonie, si ceux, qui en composent le Corps principal, en devenoient des Membres inutiles par la différence de la Religion ? Que...

Bibliografische Informationen