Abbildungen der Seite
PDF
EPUB

Pages. ne connaît rien de comparable à celle de France. - La reine Caroline, le ministre Acton. — Débats de la cour de Naples avec celle de Madrid. -- Réponse insolente de l'ambassadeur espagnol à la reine Caroline. — Intervention de la France. – Trait de bonté de MarieAntoinette. — Homme devenu fou d'amour pour elle. - Anecdote. -- Marie-Antoinette obtient la révision des jugemens portés contre le duc de Guines, et contre MM. de Bellegarde et de Monthieu. — Détails relatifs à ces derniers. — Leur famille reconnaissante vient embrasser les genoux de la reine. — Facilité de la reine à s'exprimer en public. — Elle déroge à l'usage adopté en pareil cas. — MM. de Ségur et de Castries, nommés ministres par le crédit de la reine. - Engagement pris · par elle avec M. de Ségur. — Tour perfide joué par M. de Maurepas à M. Necker. — M. de Calonne est nommé contre le voeu de la reine. – Elle commence à sentir les inconvéniens d'une société intime. — Judicieuses réflexions de cette princesse.

240 Chap. XI. ~ La reine mécontente de la nomination de

M. de Calonne. — Million qui lui est offert par ce ministre pour secourir les pauvres. - Elle le refuse. — Par quels motifs. — Actes et secours de bienfaisance. - Acquisition de Saint-Cloud; à quelle occasion. — Règlement de police intérieure : de par la reine. — Ces mots excitent des murmures. — La reine en témoigne sa surprise.-État de la France. - Beaumarchais.- Le Mariage de Figaro. — Le roi veut connaître la pièce manuscrite. — Lecture qu'en fait madame Campan en présence de Leurs Majestés seules. — Jugement que Louis XVI porte sur la pièce. - Intrigues pour en favoriser la représentation.- Elle est défendue une première fois. – On la joue chez M. de Vaudreuil. – Nouvelles intrigues.-Elle est représentée.-Louis XVI

Pages. et la reine surpris et mécontens. - Marie-Antoinette en conserve du ressentiment contre M. de Vaudreuil. - Caractère de M. de Vaudreuil. - Anecdote. - Il aspirait à devenir gouverneur du dauphin.- Réflexions de la reine à ce sujet.

269 ÉCLAIRGISSEMENS HISTORIQUES recueillis et mis en ordre par madame Campan.

287 323

AIRCISSEMENS HISTORIQUES ET PIECES OFFICIELLES.

DEUXIEME VOLUME.

Pages. Chap. XII. — Affaire du collier. — Détails sur le joaillier

Boehmer. – Parure de diamans qu'il avait réunie à grands frais. — Le roi veut en faire présent à la reine qui la refuse. — Bæhmer se jette aux pieds de la reine qui le renvoie sans vouloir acheter le collier. — Il annonce qu'il a placé cette parure à Constantinople. — Billet énigmatique qu'il écrit à la reine. — Entretien de Boehmer avec madame Campan : il est dupe d'une intrigue. - Madame Campan l'apprend à la reine. — Surprise, indignation de cette princesse. — Conseils du baron de Breteuil et de l'abbé de Vermond. — Le cardinal de Rohan interrogé dans le cabinet du roi. - On l'arrête. — Détails sur madame de Lamotte et sa famille. - Démarches que font les parens du cardinal. – La reine, ni personne de son service n'avaient jamais eu de relations avec la femme de Lamotte. — Détails relatifs au procès. — Le clergé fait des représentations. - Arrêt du parlement. — Douleur de la reine. — Pa

roles de Louis XVI. Chap. XIII. — Nomination de l'archevêque de Sens au mi

nistère : joie qu'éprouve l'abbé de Vermond. - La reine est forcée de prendre part aux affaires. — Argent envoyé à Vienne contre son gré. — Anecdote. — La reine soutient l'archevêque de Sens au ministère. Joie publique à l'époque de son renvoi. — États-généraux. — La reine et M. le comte d'Artois n'ont pas la même manière de voir.— Ouverture des États-généraux. – Cris de vive le duc d'Orléans ! — Leur effet sur la reine. — Mirabeau : il demande une ambassade. — Le malheur dispose la reine à des craintes superstitieuses : anecdotes. — Préventions des députés du tiers-état des

Pages. provinces. — Causes de ces préventions. --- Mort du premier dauphin. — Anecdotes.

27 Chap: XIV. – Serment du Jeu-de-Paume. — Insurrection du 14 juillet. — Le roi se rend à l'Assemblée nationale.

– Anecdotes. - Spectacle que présentent les cours du château de Versailles. - Particularités singulières. -On feint de croire que la salle de l'Assemblée nationale est minée. – Discours du roi qui rejette ces odieux soupçons. — Anecdotes. Esprit des troupes. — Départ du comte d'Artois, du prince de Condé, du duc et de la duchesse de Polignac. — Elle est reconnue par un postillon qui la sauve. -- Le roi se rend à Paris. - Terreurs à Versailles. - La reine veut se rendre à l'Assemblée : discours touchant qu'elle prépare. — Retour du roi : la reine est blessée du discours de Bailly. - Assassinat de MM. Foulon et Berthier. - Plans présentés au roi par M. Foulon, pour arrêter la marche de la ré

volution. --Mot affreux de Barnave. — Son repentir. 46 Chap. XV. - Création de la garde nationale. – Anecdote

à ce sujet. — Départ de l'abbé de Vermond. --- La reine presse madame Campan de lui faire le portrait de l'abbé.

- Anecdote.-L'abbé fait des conditions à la reine. -
Les gardes-françaises quittent Versailles. - Fête don-
née par les gardes-du-corps au régiment de Flandre. -
Le roi, la reine et le dauphin y assistent. - Journées
des 5 et 6 octobre : odieuses menaces proférées contre
la reine. — Dévouement d'un garde-du-corps. ~ On
en veut aux jours de Marie-Antoinette. — Fatale cir-
constance qui expose sa vie. Il n'est pas vrai que les
brigands aient pénétré jusqu'à la chambre de la reine.

- On veut que la reine paraisse au balcon : dévouement
sublime.- La famille royale se rend à Paris. Marche du
sinistre cortége. — Arrivée à Paris : présence d'esprit
de la reine. — Séjour aux Tuileries. — Changement

Pages, dans les esprits : la reine applaudie avec transport par les femmes du peuple. — Elle refuse d'aller au spectacle. – Vie privée. — Mots spirituels du dauphin. — , Anecdote touchante. — On propose à la reine de quitter sa famille et la France. - Noble refus. - Elle consacre ses soins à l'éducation de ses enfans. - Tableau de la cour. — Anecdote concernant Luckner.- Comment les ministrés du roi avaient fait naître des préventions contre la reine. - Exaspération des esprits.

64 Caap. XVI. — Affaire de Favras. -- Son procès et sa mort. – On présente imprudemment ses enfans à la reine. — Projet formé pour enlever la famille royale. - Anecdote. — Étrange lettre de l'impératrice Catherine à Louis XVI. – La reine ne veut pas devoir aux émigrés le rétablissement du trône. – Anecdote. Mort de l'empereur Joseph II. - Gravures envoyéés par lui à Marie-Antoinette , et qui représentaient des moines et des religieuses d'Espagne. – Premier pourparler entre la cour et Mirabeau. -- Louis XVI et sa famille

habitent Saint-Cloud. — Nouveaux projets d'évasion. 98 Chap. XVII. - Première fédération. - Tentatives d'assas

sinat contre la reine. — Autre projet formé pour l'empoisonner. — Paroles remarquables de cette princesse. - Scène touchante. - Relation de l'affaire de Nancy écrite par madame Campan, la nuit dans la salle du conseil, sous la dictée du roi. - Madame Campan devient l'objet de dénonciations calomnieuses.- Marques de confiance que lui donne la reine. — Entrevue de cette princesse avec Mirabeau, dans les jardins de SaintCloud. — Il traite avec la cour. — Dérisions du parti révolutionnaire. — Pierres de la Bastille offertes au dauphin. — La reine sent augmenter son aversion pour M. de La Fayette.- Projet qu'avaient les princes de rentrer en France par Lyon. — Imprudences des personnes

« ZurückWeiter »