Bibliothèque universelle de Genève, Band 52

Cover
Joel Cherbuliez, 1844
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 280 - ... despotisme dans son essence et dans sa fatalité!... Les deux époux ont vécu pendant quatorze ans à côté, pour ainsi dire, des mines de l'Oural, car les bras d'un ouvrier comme le prince avancent peu le travail matériel de la pioche; il est là pour y être... voilà tout; mais il est galérien, cela suffit... Vous verrez tout à l'heure à quoi cette condition condamne un homme... et ses enfants!
Seite 56 - ... qu'un domestique pour les servir ; ce qui , néanmoins , ne leur ôta ni le courage ni le zèle accoutumé au bien de leur parti : et la mère manda au duc de Rohan , son fils, qu'il n'ajoutât aucune foi à ses lettres...
Seite 280 - ... corps. La malheureuse femme a supporté cette fatigue et bien d'autres après celle-là : j'entrevois ses privations, ses souffrances, mais je ne puis vous les décrire, les détails me manquent, et je ne veux rien imaginer : la vérité dans cette histoire m'est sacrée. « L'effort vous paraîtra plus héroïque quand vous saurez que, jusqu'à l'époque de la catastrophe, les deux époux avaient vécu assez froidement ensemble. Mais un dévouement passionné ne tient-il pas lieu d'amour ? n'est-ce...
Seite 280 - Donc dans la crainte d'exaspérer des familles prépondérantes, on aura cédé à je ne sais quel genre de prudence ou de miséricorde : la princesse est partie avec son mari le galérien ; et ce qu'il ya de plus merveilleux, c'est qu'elle est arrivée. Trajet immense, et qui était à lui seul une épreuve terrible. Vous savez que ces voyages se font en téléga, petite charrette découverte, sans...
Seite 280 - L'amour a plusieurs sources et le sacrifice est la plus abondante. Ils n'avaient point eu d'enfants à Pétersbourg; ils en eurent cinq en Sibérie!
Seite 280 - Il ya longtemps qu'il aurait pardonné s'il était aussi grand qu'il le paraît; mais dans l'obligation où il est de jouer un rôle, la clémence, outre qu'elle répugne à son naturel, lui semble une faiblesse par laquelle le Roi manquerait à la royauté; habitué qu'il est à mesurer sa force à la peur qu'il inspire, il regarderait la pitié comme une infidélité à son code de morale politique. Quant à moi qui ne juge du pouvoir d'un homme sur les autres que par celui que je lui vois exercer...
Seite 284 - ... parents : ces martyrs d'une politique féroce ne savent plus comment vivre eux et leur famille. Ces petits forçats de naissance, ces parias impériaux ont beau porter des numéros en guise de noms : s'ils n'ont plus de patrie, plus de place dans...
Seite 276 - La révolution arrêtée, il fallut procéder à la punition des coupables. Le prince Troubetzkoï, un des plus compromis, ne put se justifier, on l'envoya comme forçat aux mines de l'Oural pour quatorze ou quinze ans, et pour le reste de sa vie en Sibérie dans une de ces colonies lointaines que les malfaiteurs sont destinés à peupler. Le prince avait une femme dont la famille tient à ce qu'il ya de plus considérable dans le pays; on ne put jamais persuader à la princesse de ne pas suivre...
Seite 345 - Jours de pluie. — Le long de la Saône, le nombre annuel des jours de pluie est de 120 à 130; le long du Rhône, de Lyon à Viviers, il varie entre 100 et 115.
Seite 58 - Je souhaite il à ceux qui viendront après moi qu'ils aient autant d'aflection, de fidélité et de patience que j'en ai eu ; qu'ils rencontrent des peuples plus constants, moins avares et plus zélés que je n'ai fait, et que Dieu les veuille accompagner de plus de prospérités, afin qu'en restaurant les églises de France, ils exécutent ce que j'ai osé entreprendre.

Bibliografische Informationen