Oeuvres ...: Correspondance générale, Band 9

Cover
P. Pourrat, Frères, 1839

Im Buch

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Beliebte Passagen

Seite 234 - Jusqu'à présent je ne pouvais pas me vanter d'avoir heureusement conduit ma petite barque dans ce monde; mais puisque vous daignez donner mon nom à un de vos vaisseaux, je défierai désormais toutes les tempêtes. Vous me faites un honneur dont je ne suis pas certainement digne, et qu'aucun homme de lettres n'avait jamais reçu. Moins je le mérite, et plus j'en suis reconnaissant. On a baptisé jusqu'ici les navires des noms de Neptune, des tritons, des sirènes, des griffons, des ministres...
Seite 254 - Ma destinée a encore voulu que je fusse le premier qui ait expliqué à mes concitoyens les découvertes du grand Newton , que quelques personnes parmi nous appellent encore des systèmes.
Seite 184 - On articule dans cette Gazette des procédés avec moi dans le séjour qu'il a fait à Ferney. La vérité m'oblige de déclarer que ces bruits sont sans aucun fondement, et que tout cet article est calomnieux d'un bout à l'autre; il est triste qu'on cherche à transformer les nouvelles publiques et d'autres écrits plus sérieux en libelles diffamatoires. Chaque citoyen est intéressé à prévenir les suites d'un abus si funeste à la société. « Fait au château de Ferney, pays de Gex en Bourgogne,...
Seite 198 - Je dois mépriser les impostures, sans pourtant haïr les imposteurs. Plus on avance en âge, plus il faut écarter de son cœur tout ce qui pourrait l'aigrir; et le meilleur parti qu'on puisse prendre contre la calomnie, c'est de l'oublier. Chaque homme doit des sacrifices, chaque homme sait que tous les petits incidents qui peuvent troubler cette vie passagère se perdent dans l'éternité, et que la résignation à Dieu, l'amour de son prochain, la justice, la bienfaisance, sont les seules choses...
Seite 138 - Je suis obligé de vous dire, avant de mourir, qu'une de mes maladies mortelles est l'horrible corruption de la langue qui infecte tous les livres nouveaux. C'est un jargon que je n'entends plus ni en vers ni en prose. On parle mieux le français ou le français à Moscou qu'à Paris.
Seite 146 - Le conseil a respecté les anciens usages ; mais, mon cher ami, s'il ya des cas où le fond doit faire taire la forme, c'est assurément quand il s'agit de la vie des hommes. Quelle forme enfin reprendra votre fortune? que deviendrezvous? Je n'en sais rien. Tout ce que je sais, c'est que je suis profondément affligé.
Seite 325 - Il n'ya que votre illustre souveraine qui ait raison ; elle paye les prêtres , elle ouvre leur bouche et la ferme ; ils sont à ses ordres , et tout est tranquille.
Seite 184 - J'ai appris dans ma retraite qu'on avait inséré dans la Gazette d'Utrecht, du H mars 1768, des calomnies contre M. de La Harpe, jeune homme plein de mérite, déjà célèbre par la tragédie de Warwick et par plusieurs prix remportés à l'Académie Française avec l'approbation du public.
Seite 254 - C'est une belle nature, mais bien sauvage; nulle' régularité, nulle bienséance, nul art, de la bassesse avec de la grandeur, de la bouffonnerie avec du terrible : c'est le chaos de la tragédie, dans lequel il ya cent traits de lumière.

Bibliografische Informationen