Les usages sociaux de la science: Pour une sociologie clinique du champ scientifique

Cover
Editions Quae, 1997 - 79 Seiten
Lorsque l'on s'interroge sur les usages sociaux de la science, on envisage rarement celui que les chercheurs pourraient eux-mêmes faire d'une sociologie de la production scientifique. Ne pourraient-ils en faire un usage " clinique " qui permettrait à la recherche de remplir plus efficacement les missions que la société lui confie ? Les " champs scientifiques " sont, selon Pierre Bourdieu, le lieu de l'affrontement nécessaire entre deux formes de pouvoir correspondant à deux espèces de " capital scientifique " : un capital que l'on peut qualifier de social, lié à l'occupation de positions éminentes dans les institutions scientifiques, et un capital spécifique qui repose sur la reconnaissance par les pairs. Et parce que la novation scientifique ne va pas sans ruptures avec les présupposés en vigueur, le capital scientifique spécifique est le plus exposé à la contestation. Il arrive ainsi que les chercheurs les plus novateurs soient violemment combattus par leur propre institution. La sociologie de la science peut aider à dépasser ce type de contradictions et à fonder les principes concrets de la démarche clinique que l'auteur appelle de ses vœux.
 

Was andere dazu sagen - Rezension schreiben

Es wurden keine Rezensionen gefunden.

Ausgewählte Seiten

Inhalt

Les usages sociaux de la science Pour une sociologie clinique du champ scientifique 11 Introduction
11
Les champs comme microcosmes relativement autonomes
12
Les propriétés spécifiques des champs scientifiques
23
Les deux espèces de capital scientifique
28
Lespace des points de
36
La situation particulière de lINRA
41
Aller audelà des apparences et des fausses antinomies
46
Quelques propositions normatives
52
Une conversion collective
58
Discussion
63
Urheberrecht

Andere Ausgaben - Alle anzeigen

Häufige Begriffe und Wortgruppen

Bibliografische Informationen